×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

SILENCE, ILS S’ABSTIENNENT

  • SILENCE, ILS S’ABSTIENNENT
Les jeunes s’abstiennent et crient leur colère, les jeunes ne votent plus

Par Nesrine Ben Khedija

Cela se passe ailleurs, loin sur un autre continent mais juste à côté.
Cela se passe sur le sol français, là où très souvent leur politique a servi d’exemple à nos chers gouvernants .
Pas plus tard qu’hier, la France s’est vue et aux yeux du monde entier déchirée et divisée en deux, si l’on exclue ceux qui n’ont pas donné leur avis.
Pour un peuple dont la démocratie fait partie de celles qui ne datent pas d’hier, voir les urnes décider un tel résultat est pour le moins qu’on puisse dire affligeant. 
Emmanuel Macron : 58.54% , Marine Le Pen : 41.46%,  mais surtout un taux d’abstention: 28,2%.
Les jeunes se sont abstenus et ont crié leur colère dans les rues de Paris.
Il faut dire qu’avec un taux d’abstention aussi élevé, le tableau qui se dresse n’est forcément pas très gaie…Pour la France mais également pour la Tunisie. 
Cela fait quelques années que la politique en Tunisie ne suscite plus l’intérêt des jeunes et parfois même des moins jeunes.  Avec l’offre politique actuelle, les tunisiens sont perdus et désemparés, jusqu’à arriver à l’indifférence.
Et pourtant il faut avoir de l’émotion pour se décider à aller voter. Il faut être heureux ou en colère mais pas indifférent.
En voyant les résultats du deuxième tour des élections présidentielles françaises hier et en sachant pertinemment qu’on peut faire pire ici sur le sol tunisien, la peur est montée d’un cran.
Ni colère, ni bonheur, ni rage, juste de la peur d’un tableau encore plus sombre et dont les conséquences seront fatales.
Année après année, le jeu malsain entrepris par les gouvernements qui se sont  suivis, a entraîné le peuple et les jeunes en particulier dans des ébats haineux avec l’urne.
Ils y croient, rêvent, s’impliquent et se laissent séduire.
Ils avancent la tête haute, drapeaux à la main croyant pouvoir changer les choses, et reviennent avec leur déception et leurs rêves brisés.
Année après année, le jeu ne séduit plus, les jeunes toujours la tête haute mais le regard ailleurs, guettant d’autres horizons.
Avec les pratiques actuelles, il n’y aura jamais de vainqueurs, ni peuples, ni candidats, ni pays, ni planète. 
Il n’ y aura que des jeunes qui s’abstiennent et qui crient leur colère!

DOSSIERS SPÉCIAUX