×

Ouverture de Sahriyet été 2020 à Hammamet

  • Ouverture de Sahriyet  été 2020 à Hammamet


Célébration du 63ème anniversaire de la proclamation de la République
L’Orchestre Symphonique Tunisien du Théâtre de l’Opéra
Direction Mohamed Bouslama

En présence de Monsieur Elyes Fakhfakh, Chef du gouvernement, Madame Chiraz Latiri, Ministre des Affaires Culturelles, de plusieurs membres de l’ARP et du corps diplomatique accrédités en Tunisie, de Mohamed Ridha Mlika gouverneur de Nabeul et de Moez Mrad, Maire de Hammamet, l’Orchestre Symphonique Tunisien du Théâtre de l’Opéra a ouvert samedi 25 juillet 2020 la manifestation « Sahriyet été 2020 à Hammamet » sous la direction de Mohamed Bouslama dans une ambiance festive et très conviviale.

Cette soirée d’ouverture avait un parfum tout particulier dans la mesure où elle s’inscrivait dans le cadre de la célébration du 63ème anniversaire de la proclamation de la République et de la relance des activités culturelles dans toutes les régions du pays, après la longue période de confinement due à la propagation du Coronavirus à l’échelle mondiale.

A cette occasion, le Théâtre de plein air de Hammamet a été soumis à des mesures particulièrement minutieuses en étroite adéquation avec le protocole sanitaire contre la propagation du Covid 19 imposé par le ministère de la santé publique et qui stipule notamment le respect des mesures de distanciation physique et le port du masque.

A 22h00 tapante, les projecteurs se sont allumés pour arroser la scène avec une cascade de lumières aux couleurs vives, révélant un imposant orchestre et un chœur immense qui d’emblée et au plaisir d’une assistance très sélecte ont entonné l’hymne national dont les échos ont été emportés très loin par les flots des vagues de la mer méditerranéenne.

Et ce fut au tour de Monsieur Lassaad Said d’ouvrir cette manifestation particulière en rappelant que le Théâtre de Hammamet n’a cessé d’être un puissant catalyseur des énergies culturelles, consacrant constamment la pluralité, et un excellent incubateur des projets de création de grande valeur artistique, ouvert sur toutes les expériences singulières dans tous les domaines de la création artistique.

Et dans ce contexte exceptionnel dû à la propagation à l’échelle mondiale du nouveau Coronavirus avec son impact négatif sur la dynamique de création culturelle, le Centre Culturel International de Hammamet, Maison de la Méditerranée pour la Culture et les Arts, avec le soutien du Ministère des Affaires Culturelles, a déployé tous les efforts en vue de soutenir les artistes tunisiens en proposant les solutions adéquates pour garantir la meilleure diffusion à leurs créations en perpétuant l’acte de création artistique. « Sahriyet été 2020 à Hammamet » a-t-il souligné s’inscrit dans cet esprit et dans le cadre de la politique de relance des activités culturelles initiée par Mme Chiraz Latiri Ministre des Affaires Culturelles.

Et c’est sous la baguette précise du Maestro Mohamed Bouslama que l’Orchestre Symphonique Tunisien du Théâtre de l’Opéra a inauguré la partie musicale de cette soirée tant attendue par les mélomanes en proposant des œuvres majeures du répertoire universel de la musique classique, et des œuvres phares du répertoire tunisien et arabe. La première partie du spectacle a été entièrement consacrée à la musique classique avec au programme « Marche militaire » de Shubert, suivie de « Bella vita militar » de Mozart et de « Standchen » de Shubert.

Accompagnée par les 85 instrumentistes de l’Orchestre Symphonique Tunisien, la danseuse Oumaima Manaii a rendu un hommage pognant à feu Nejib Ben Khalfallah disparu il ya quelques jours seulement. Et à l’Orchestre de poursuivre l’interprétation d’autres œuvres du répertoire classique.

L’Orchestre Symphonique Tunisien et le Chœur de l’Opéra de Tunis avec la participation de l’Orchestre National Tunisien ont meublé le programme de la seconde partie de la soirée avec la participation des artistes Ahmed Rebai, Abir Derbel qui ont interprété des chansons patriotiques dont « Mawtini » du poète palestinien Ibrahim Touqan, « Ardhi Attayiba » de Saber Rebai, « Ghabet Chams Al Hak » et « Ana Betnaffes Horriya » de Julia Boutros. Les deux artistes ont en chanté en duo « Ajyal wara Ajyal » une chanson tirée de l’opérette « Al Helm Al Arabi » et clore la partie musicale avec la chanson « Ghenaya Lik »
Et c’est sous les applaudissements nourris du public que l’Orchestre Symphonique Tunisien a repris l’hymne national avec lequel cette belle soirée a été clôturée.

DOSSIERS SPÉCIAUX