×
  • Bruncher en famille

Les Supers-Confinées : les challenges rencontrées par les femmes tunisiennes durant le confinement

  • Les Supers-Confinées : les challenges rencontrées par les femmes tunisiennes durant le confinement


Un Webinaire organisé par l’Université Centrale
Avec la participation de la ministre de la femme de la famille de l’enfance et des seniors.

La pandémie a changé notre mode de vie, notre quotidien et tout ce dont nous étions habitués. Plus que n’importe quel acteur de la société Tunisienne, la femme s’est retrouvée au cœur de ce changement, entre le télétravail, le ménage, l’éducation de ses enfants, la cuisine et la gestion des relations familiales ; le défi est de taille !
L’Université Centrale s’est penchée sur le sujet en organisant un séminaire virtuel avec une pléiade de femmes actives sur le plan social et professionnel, Mme Asma Shiri, Ministre de la femme, de l’enfance de la famille et des seniors, accompagnée d’une belle brochette de femme Tunisiennes venant d’horizons très différentes, ont partagé les challenges rencontrés dans leur quotidien de femmes confinées.
Au cours de ce webinaire la ministre Asma Shiri, a fait part de l’important rôle de la femme pendant cette période assez délicate, et a mis en avant les challenges et les difficultés que le contexte actuel impose à ces dernières.
La ministre a souligné la recrudescence de la violence domestique depuis le début du confinement et a mis en avant les actions et les dispositifs mis en place pour le ministère pour faire face à ce phénomène et répondre aux demandes de prises en charge et d’assistance et d’hébergement qui en découlent.
Elle a aussi partagé en toute sincérité son expérience en tant que femme, épouse, et mère de famille, en mettant en avant l’importance du support et de l’entraide familiale.
Zhaira Banneni coach et fondatrice de Wellcom, a fait part des nombreuses interrogations et demandes que plusieurs femmes et son entourage, lui demandent et a pratgé de précieux consiels et astuces que les femmes peuvent adopter pour réussir à géerer cette suiation dans les meilleures conditions.
Pour Mariem Somai, ingénieur IT, CDIO du groupe Honoris Tunisie et coach en image à ses heures perdues, le confinement l’a mis sous les projecteurs.
En effet de par sa fonction Meriem et son équipe devait gérer la transformation digitale d’Honoris United Universities pour assurer la migration en télétravail de ses collègues mais surtout assurer la continuité pédagogique pour plus des 9000 étudiants du Groupe répartis sur l’Université Centrale, L’UPSAT, l’AAC et l’IMSET, mission relevé haut la main en un temps record, mais pas sans challenges et difficultés. Étant mère de deux enfants en bas âge, elle nous a confié que ce n’était pas évident d’allier vie de famille et vie professionnelle, avec le stress quotidien du travail ajouté à l’anxiété que suscite le confinement, et la gestion des enfants qui se retrouvent affectés par ce stress
Pour Bochra Gasmi rédactrice en chef de FAZA.tn le confinement a quintuplé sa productivité et celle de son équipe, grâce à la transformation digitale et ce malgré quelques obstacles qui a connue l’équipe.
Fatma Bou Ounn manager dans un call center, chroniqueuse chez Faza.tn ou elle est le protagoniste de la série « Fatma 9ablha M3ibi » a abordé les changements et les nouvelles habitudes qu’a apporté le confinement à son quotidien en tant que travailleuse passée au chômage technique, mais aussi et surtout entant que jeune mère.
Noura Samet, entrepreneuse et gérante d’un magasin de prêt à porter et influenceuse culinaire, a vu son activité s’arrêter à cause de cette crise. Ce détachement du rythme effréné du travail, lui a permis de pouvoir se découvrir une nouvelle vocation qui est celle de l’entraide et de la solidarité envers les personnes dans le besoin, mais aussi les personnes actives en première ligne face au Covid-19. Une aide qui se caractérise par la collecte de provisions, de vêtements, mais aussi la préparation et la fourniture de plats pour les médecins et le corps médical, afin de faciliter leur quotidien éprouvant.
Emna Kharouf, Managing Partner dans une entreprise de conseil stratégique de grande renommée internationale, a, à son tour évoqué son expérience personnelle face au confinement et face aux nouvelles habitudes qu’il impose, la découverte de nouveaux plaisirs, de partager et de passer plus de temps avec les proches et la famille qui restent les meilleurs remontants.
Pour Ines Attigue Program Manager et Influenceuse « Life Style » le début de confinement était difficile à gérer avec une peur légitime pour ses proches et sa famille, un stress et une anxiété décuplée par ce sentiment d’emprisonnement, avant de se reprendre en main de voir le bon côté des choses, et de positivé, l’optimisme et la meilleure arme contre le pessimisme.
A travers ce webinaire riche en expériences où chacune des intervenantes a parlé à cœur ouvert de son quotidien de ses peurs des points positifs et négatifs du confinement, l’université centrale porte honneur à la femme tunisienne qui malgré les difficultés de notre société et de nos habitudes et coutumes, se plie en quatre pour assurer ses différents rôles.

DOSSIERS SPÉCIAUX