×
  • Bruncher en famille

Le café..C’est tout un art

  • Le café..C’est tout un art

 

 
Boire du café régulièrement et en quantités modérées est bénéfique à l’organisme. Régulièrement signifie chaque jour, et modérément signifie entre deux et cinq tasses à café de taille ordinaire. Dans ces conditions, les plus de mille composants du café – dont le plus connu est la caféine – ont un effet positif sur l’organisme humain.

De nombreuses études ont été publiées jusqu’à présent, et certaines ont révélé des résultats stupéfiants. Des chercheurs de l’université d’Harvard, par exemple, ont attribué à la célèbre boisson des vertus de longévité. Selon leur étude, il est possible d’établir un lien entre une consommation de café plus importante et un taux de mortalité moins élevé. Il a aussi été démontré que le café protège du diabète de type 2, qu’il ne déclenche pas de cancer et qu’il diminue la probabilité de développer une démence ou une maladie d’Alzheimer. Le plus spectaculaire est que les résultats sont identiques avec le café caféiné et le décaféiné

Une barrière contre les maladies

 
La composition du café est complexe et elle n’a pas encore livré tous ses secrets, loin de là. Selon les spécialistes, ces grains contiendraient plus de 1 000 constituants, pas tous identifiés à ce jour. Leur activité biologique, les synergies et antagonismes possibles entre ces différentes substances restent encore à découvrir. En revanche, les effets de la caféine et d’autres substances actives – comme les antioxydants, les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments – sont désormais identifiés.
La caféine est, évidemment, le premier constituant bioactif de ce breuvage. C’est, comme nul ne l’ignore, la molécule responsable des effets stimulants du café. La dose dépend de la proportion de robusta et d’arabica (le premier en contient deux fois plus que le second). On la trouve aussi dans le thé (théine), le cacao, les sodas et les boissons énergisantes. La caféine est également présente dans certains médicaments antalgiques, ainsi que dans des préparations énergétiques ou amincissantes.
Pourvoyeur de protéine, de sodium et de glucide !
Le café contient beaucoup d’antioxydants. Parmi eux, on trouve les excellents polyphénols, qui permettent de lutter contre la formation de radicaux libres en excès dans l’organisme (des substances qui accélèrent le vieillissement cellulaire). Par ce mécanisme, et par d’autres pas encore élucidés, les polyphénols protégeraient de nombreuses maladies.
Le café est aussi la première source alimentaire de polyphénols (36,9 %) devant le thé (33,6 %), le chocolat (10,4 %) puis les fruits et légumes (7,4 %).
On le sait moins, mais le café contient – comme les autres graines – des lipides (11 à 17 % de la matière sèche). Au niveau des protéines (10 % de la matière sèche), on trouve des acides aminés. Le café renferme encore des glucides (comme les pectines, qui représentent 3 % de la matière sèche). Côté minéraux, une tasse de 100 ml apporte du potassium (55 mg), du magnésium (7 mg), du calcium (7 mg) et du sodium (0,7 mg). On y trouve aussi des vitamines (surtout B3, B2, B5 et B6).
Enfin, le café est une source importante de fibres alimentaires solubles et insolubles. Leur quantité varie en fonction du mode de préparation (de 0,47 à 0,75 g pour une tasse de 100 ml).
 

DOSSIERS SPÉCIAUX