×
  • Bruncher en famille

Ramadan : Comment supporter le manque de café ?!

  • Ramadan : Comment supporter le manque de café ?!

Lorsqu’on est accro au café , cesser brusquement d’en boire peut toutefois entraîner des effets de sevrage; mal de tête, fatigue, difficulté à se concentrer, irritabilité, etc.

S’agit-il d’effets psychologiques? Pas seulement.  Le manque de caféine a un impact bien physiologique… Comme la recherche l’indique, la caféine a pour effet de resserrer les artères du cerveau. Maintenant, comme le cerveau fini par appréhender le phénomène associé à la prise de caféine, il le contrebalance en dilatant les artères pour équilibrer le tout. Autrement dit, lorsque l’on cesse de prendre notre café matinal, le cerveau, lui, attend toujours la dose de caféine en question et dilate les artères, mais le café ne venant pas, les artères restent bien dilatées. Résultat, le sang circule à fond, d’où les effets de cerveau embrouillé.
 
Souvent associés à des drogues illicites et à d’autres substances entraînant une dépendance, les symptômes de sevrage font référence à la réaction du corps à une réduction soudaine et drastique de l’absorption de ces substances. Certaines de ces réactions sont gérables, mais d’autres peuvent affecter la vie quotidienne, la mobilité et la santé mentale.
 
  Une autre dépendance que les gens ont, sans le penser en tant que telle, est de la caféine. Thé, café, boissons gazeuses, boissons énergisantes – tous ces liquides contiennent divers niveaux de caféine. En petites quantités, la caféine est sans danger et améliore même la santé et le métabolisme. Cependant, la dépendance est généralement le cas de nombreuses personnes qui consomment régulièrement de la caféine.
 
La caféine est la drogue la plus communément consommée

Beaucoup de gens comptent sur le café pour commencer leur journée, ils se sentent alertes et frais une fois sirotés leur café du matin. La caféine est la drogue la plus communément consommée qui ne peut être consommée que dans certaines quantités. Les accros à la caféine se plaignent de maux de tête graves pendant les premiers jours du Ramadan jusqu’à ce qu’ils s’habituent à la routine. Ils souffrent de symptômes de sevrage tels que fatigue, léthargie, irritabilité, manque de concentration, insomnie, anxiété et vertiges. Pour éviter cela, les accros à la caféine doivent réduire leur consommation quotidienne de caféine avant le début du Ramadan.
 
Le Ramadan pourrait bien être le meilleur moment pour changer de comportement, notamment combattre sa dépendance envers la caféine ou la nicotine. Le fait que la plupart des gens se  contrôlent  pendant plus de 16 heures est la preuve qu’ils peuvent essayer pour toujours..
 

DOSSIERS SPÉCIAUX