×

Le gouvernement tunisien approuve des mesures pour promouvoir les industries traditionnelles et les exportations.

  • Le gouvernement tunisien approuve des mesures pour promouvoir les industries traditionnelles et les exportations.

 

La chef du gouvernement a présidé une réunion ministérielle consacrée à l’examen du dossier de promotion des exportations dans le secteur des industries traditionnelles.

 

Dans le cadre de la célébration de la Journée nationale des industries traditionnelles et des vêtements nationaux, qui tombe le 16 mars de chaque année, la chef du gouvernement, Mme Najla Bouden Romdhane, a présidé ce matin une réunion ministérielle au palais du gouvernement à la Kasba pour examiner le dossier de promotion des exportations dans le secteur des industries traditionnelles.

 

La réunion a examiné la réalité et les perspectives de ce secteur important, qui est un composant fondamental de l’identité culturelle tunisienne, ainsi qu’un moteur pour l’investissement, le développement et l’emploi.

 

Le conseil a abordé un certain nombre de difficultés rencontrées par le secteur, notamment la difficulté d’approvisionnement en matières premières au niveau de la production, l’inadéquation du système de formation actuel aux besoins, ainsi que la limitation de l’accès au financement, la capacité d’exportation et la faiblesse de la promotion.

 

La chef du gouvernement a souligné l’importance de la convergence des efforts pour promouvoir davantage ce secteur, améliorer sa rentabilité et renforcer sa capacité d’emploi, tout en appelant à accorder davantage d’attention aux artisans et à les encourager à créer et innover afin de diversifier les produits, améliorer la qualité et promouvoir les exportations.

 

À la fin de ses travaux, le conseil a approuvé plusieurs mesures en faveur du secteur des industries traditionnelles :

 

-Premièrement : soutien aux incitations à l’exportation, à savoir :

 

Augmenter le taux de couverture des frais de transport pour l’exportation accordé par le Centre de promotion des exportations, de 25% à 50%.

Création d’un prix national pour les 3 meilleurs artisans-exportateurs dans le domaine des industries traditionnelles.

-Deuxièmement : simplification des procédures Easy Export et facilitation du budget alloué au projet, à savoir :

 

Établissement de conditions spéciales conformes aux procédures du projet « Easy Export » pour bénéficier des avantages du Fonds de développement des exportations.

Augmentation du budget alloué à cette fin de 1 million de dinars à 5 millions de dinars.

Accélération de la numérisation des procédures de contrôle technique à l’exportation et de soutien à l’interopérabilité et à la facilitation de l’échange de données entre les différentes structures concernées (douanes et guichet unique « Easy Export »).

-Troisièmement : Développement de la capacité de production, à travers :

 

La consolidation du travail en chaînes de valeur et en clusters d’intérêts communs afin de promouvoir l’exploitation, le développement, l’exportation et l’émission d’un texte législatif à cet effet.

L’affectation d’une part des matières premières naturelles au profit des artisans et des entreprises artisanales,

Le développement d’un système de formation et de formation professionnelle dans le secteur des industries traditionnelles pour attirer les jeunes et fournir une main-d’œuvre.

-Quatrièmement : Le financement, à travers :

L’augmentation du plafond des prêts circulants de 5 à 10 mille dinars pour les artisans et de 12 à 20 mille dinars pour les entreprises artisanales.

La création d’une ligne de financement spéciale pour soutenir les opérations d’exportation au profit des artisans et des entreprises artisanales, en profitant immédiatement du financement après avoir prouvé la commande ou le contrat et en incitant les banques à fournir le financement.

-Cinquièmement : Soutien au marketing et aux opportunités de promotion, à travers :

La création d’une plate-forme virtuelle pour promouvoir les industries traditionnelles et soutenir la promotion (Marketplace).

Le renforcement de la participation de la Tunisie en tant qu’invité d’honneur au salon « Artigiano in Fiera » en décembre 2023 à Milan, en Italie, avec la contribution de différents intervenants.

L’organisation d’un salon professionnel des industries traditionnelles pour permettre à un grand nombre d’artisans de présenter leurs produits sur le marché tunisien et étranger afin de réussir le défi de l’exportation.

-Sixièmement : Les transactions financières, à travers :

L’élargissement de l’utilisation des cartes technologiques pour traiter avec certaines plateformes virtuelles, permettant ainsi la réception et l’introduction d’argent de l’étranger via la carte technologique internationale et l’augmentation de son plafond pour les entreprises des industries traditionnelles de 10 à 20 mille dinars.

DOSSIERS SPÉCIAUX