×

Gigi Hadid célèbre la Journée mondiale du keffieh en l’honneur de l’imprimé arabe

  • Gigi Hadid célèbre la Journée mondiale du keffieh en l’honneur de l’imprimé arabe

Gigi Hadid a décidé de célébrer ses racines palestiniennes cette semaine. Le mannequin, qui a des origines arabes, a profité de ses Instagram Stories pour célébrer la Journée mondiale du keffieh, une initiative lancée par la Solidarité pour les droits humains des Palestiniennes et Palestiniens à l’Université Concordia à Montréal, au Canada, le 11 mai 2016, dans le but de faire la lumière sur le conflit israélo-palestinien en cours.

Le but de cet événement non officiel est de montrer sa solidarité avec les Palestiniens en enfilant le foulard à carreaux noirs et blancs autour du cou ou de la tête.

À l’occasion de cette journée annuelle, la star du défilé a affiché une ancienne photo d’elle portant un haut style keffieh de la collection croisière 2015 de Chanel, qui a été représentée à Dubaï.

1
La jeune femme âgée de 26 ans a affiché une ancienne photo portant un haut de style keffieh conçu par Chanel (Instagram)

«C’est #worldkeffiyehday», a écrit Hadid, aux côtés du drapeau palestinien et des émojis au cœur rouge.

Elle a également republié une infographie qui met en évidence la signification des motifs du keffieh.

« Merci @GiGiHadid d’avoir participé à la Journée mondiale du keffieh et de faire entendre notre voix », est le message de l’initiative sur son compte officiel Twitter.

La jeune femme âgée de 26 ans est la fille du mannequin d’origine néerlandaise et star des Real Housewives of Beverly Hills, Yolanda Hadid, et du promoteur immobilier américano-palestinien Mohammed Hadid, dont la famille a fui la Palestine pour se réfugier au Liban en 1948.

Le mannequin se rend parfois sur les réseaux sociaux pour parler de son héritage paternel palestinien et célébrer ses racines arabes.

«Je suis autant palestinienne que néerlandaise. Même avec les cheveux blonds, je porte toujours les valeurs de mes ancêtres, que je chéris et respecte», a-t-elle déclaré précédemment lors d’une campagne promotionnelle pour Reebok à Sydney.

Gigi et sa jeune sœur Bella utilisent également souvent leurs plates-formes pour exprimer leur soutien au peuple palestinien en partageant des articles expliquant les tensions croissantes dans la région.

«Vous n’effacerez pas la Palestine», affirme l’une des illustrations que Gigi a partagées sur ses Instagram Stories à la suite de l’attaque contre la mosquée Al-Aqsa cette semaine.

Gigi a publié une photo du passeport américain de son père sur Instagram.

Elle a également partagé une photo du passeport américain expiré depuis longtemps de son père, qui indique que son lieu de naissance est la Palestine. Bella avait déjà partagé la même photo l’année dernière, mais Instagram l’avait supprimée. Après que le mannequin a publiquement critiqué la plate-forme pour sa décision, Instagram s’est finalement excusé auprès de Bella et a restauré son post.

DOSSIERS SPÉCIAUX