×
  • Bruncher en famille

Virginité : Les règles d'or de la première fois

  • Virginité : Les règles d'or de la première fois

Par Rana Hamrouni 

 Cabinet de Sexothérapie-

 
Très attendue et bien souvent appréhendée, la perte de la virginité est une étape importante dans la vie d’une femme. Que vous ayez 20 ans ou 30 ans ou plus, perdre sa virginité est une étape importante dans la vie d’une femme. Entre la peur, la gêne et l’excitation, il n’est pas toujours évident de vivre ce moment comme on aimerait. Levons le voile sur la virginité.

Perdre sa virginité, c’est-à dire ?
La virginité est un concept culturel correspondant à la période qui s’écoule avant d’avoir des relations sexuelles. La perte de la virginité est l’entrée dans la vie sexuelle. Pour la femme, elle est associée à la rupture de l’hymen, une fine membrane du vagin.
Dans le langage courant, la « perte de virginité » qualifie le résultat d’un premier rapport sexuel avec pénétration. De légers saignements peuvent alors se produire. C’est ce que l’on appelle la défloraison ou la perte de virginité.
Dans le langage médical, la « perte de virginité » est définie uniquement par un hymen rompu.
C’est quoi l’hymen ?
L’hymen est une membrane qui obstrue plus ou moins l’entrée du vagin chez une jeune fille afin de le protéger des bactéries avant l’apparition des poils pubiens. L’hymen n’a aucune autre utilité physiologique : il s’agit du vestige embryonnaire de la membrane qui sépare à l’origine les deux parties du vagin d’origine embryonnaire différente. Sans aucune terminaison nerveuse, cette membrane est insensible mais présente quelques capillaires qui la maintiennent vivante et c’est pourquoi vous pouvez saigner lorsqu’elle se rompt.
La plupart du temps, il se rompt lors du premier rapport sexuel. Mais un tampon ou un spéculum mal adapté peut aussi en être la cause dans de plus rares cas. De plus, certaines femmes naissent sans hymen et il peut rester intact même après plusieurs années d’activité sexuelle.
50% des femmes ne saignent pas lors du premier rapport :
De même, le saignement n’est pas automatique. Certains hymens sont davantage vascularisés que d’autres provoquant donc des saignements au moment où il se rompt. A l’inverse, d’autres ne saigneront pas lors de leur premier rapport sexuel. Selon le CNGOF, près de 50% des femmes ne saignent pas lors du premier rapport.
La première fois n’est pas forcément douloureuse :
On dit que la première fois fait mal et certaines femmes disent s’en souvenir… mais il n’y a pas de raison : en réalité c’est à cause du stress que le muscle du vagin se contracte et gêne la pénétration. Si elle a lieu, la rupture de l’hymen n’est pas douloureuse car, même si vous constatez des saignements, cette membrane ne présente aucune terminaison nerveuse. Il n’y a donc aucune raison d’avoir mal.

Et les douleurs dont parle tout le monde ?
La douleur ressentie varie d’une femme à l’autre. Certaines diront qu’elles n’ont ressenti qu’un léger pincement, d’autres diront qu’elles ont ressenti une douleur tolérable, alors que d’autres encore diront avoir ressenti une très forte douleur.
Les facteurs qui peuvent accroître la douleur sont :

  • peur de la pénétration ou peur d’avoir mal,
  • sentiment d’enfreindre un interdit,
  • avoir une relation sexuelle pour plaire à son partenaire,
  • avoir été abusée sexuellement dans le passé,
  • avoir peur de se faire surprendre,
  • avoir peur de tomber enceinte ou de contracter une ITS,
  • ne pas se sentir à l’aise avec son partenaire, être avec un partenaire centré sur ses propres besoins et qui ne s’y prend pas avec délicatesse,
  • se trouver dans un endroit inconfortable,
  • être tendue ou stressée,

Dans ce cas, une sexothérapie devient nécessaire pour dépasser cette peur des douleurs et le vaginisme.
Que faut-il faire pour ne pas avoir mal ?

  • Prête dans son corps… Et dans sa tête !

Pour que le premier rapport sexuel soit agréable, l’élément le plus important est que vous vous sentiez psychologiquement prête à le faire et que vous ressentiez réellement le désir de le faire.

La perte de la virginité est un moment important, qui demande beaucoup de confiance en son partenaire également. Vous devez vous sentir bien avec lui. Vous ne devez pas perdre votre virginité pour faire plaisir à votre amoureux, qui vous met la pression. Ne faites jamais, oh grand jamais l’amour avec votre partenaire parce que vous vous y sentez obligée.

  • La meilleure façon de faire l’amour la première fois :

Voici d’autres facteurs qui prédisposent une expérience positive : être dans un endroit confortable, avoir tout le temps nécessaire pour vivre l’expérience, être dans un état de détente, avoir pris les mesures nécessaires pour éviter une ITS et une grossesse indésirée.
Bref, il faut éliminer les facteurs qui suscitent la peur et le stress et introduire tout ce qui peut favoriser la détente et le bien-être. Lorsque ces conditions sont remplies, il faut prendre son temps.
Prenez le temps de vous caresser pour être suffisamment excités sexuellement avant d’entamer une pénétration. Le partenaire masculin devrait vérifier au niveau de l’entrée vaginale s’il y a présence de lubrification vaginale. Si c’est mouillé, c’est que la femme est physiologiquement prête à être pénétrée. Ne minimisez pas le temps des préliminaires, indispensables à toute première fois réussie.

  • Il est préférable de connaître son corps :

Lorsque l’on parle de connaître son corps, on veut parler de la masturbation féminine. Il est fréquent que les jeunes femmes (et même les femmes) se sentent gênées par cette pratique en solitaire pour prendre du plaisir à tout moment de la journée. Outre le côté agréable, il y a le côté pratique. Le meilleur moyen de découvrir ce qui vous fait du bien et surtout comment  atteindre l’orgasme, reste la masturbation. Au moment de perdre votre virginité, vous serez plus à même de guider votre partenaire et de lui dire ce qui vous fait vraiment plaisir.

  • Avoir du lubrifiant peut s’avérer vraiment utile :

On vous l’accorde, la première fois ce n’est pas évident de penser au lubrifiant. Vous avez tellement de choses en tête. Le lubrifiant est le cadet de vos soucis et pourtant… Si votre partenaire est débutant ou maladroit, il peut zapper les préliminaires ou du moins les écourter. Résultat, vous n’êtes pas assez lubrifiée au moment de la pénétration et vous ressentez plus de douleur.
Une ou deux gouttes de lubrifiant peuvent vous aider à être moins « sèche » et facilite le passage du sexe de votre partenaire. Un des avantages du lubrifiant par rapport à la vaseline, c’est qu’il est hypoallergénique et compatible avec tous les préservatifs. Si vous craigniez de ne pas savoir comment vous en servir, lisez le mode d’emploi de votre lubrifiant, vous pouvez même tester différentes saveurs.

  • La douche est votre meilleure alliée pour votre première fois :

Personne ne vous avertit des risques de la première fois. Lors de la pénétration, votre corps découvre de nouvelles sensations et se trouve nez à nez avec un corps étrangers. Au moment de l’acte, votre chéri peut vous ramener certaines bactéries contre lesquelles votre organisme n’est pas habitué à lutter. Résultat, quelques jours après avoir perdu votre virginité, vous ressentez des brûlures au moment d’uriner et vous avez envie d’aller aux commodités toutes les cinq minutes.
Vous avez l’impression que le ciel vous tombe sur la tête ou pire, vous vous dites que vous n’êtes pas normale. Rassurez-vous, de nombreuses jeunes femmes souffrent d’infection urinaire suite à leur premier rapport sexuel.
Un conseil, prenez une douche avant de passer à l’acte, ensuite, allez uriner pour nettoyer votre corps de toutes bactéries et buvez beaucoup d’eau.

  • Il est possible de tomber enceinte la première fois :

Il y a risque de grossesse chaque fois que vous avez des relations sexuelles sans contraception avec pénétration et éjaculation dans le vagin, que ce soit la première ou la vingt-quatrième fois. Même chose pour les infections sexuellement transmissibles.
 
 
Si la première fois est inoubliable, elle est en revanche rarement associée à une expérience merveilleuse. Comme toujours, lorsque vous commencez une nouvelle activité, vous avez tendance à vous focaliser sur la manière de faire et ne profitez donc pas à cause du stress. Pas de panique ! Vous vous améliorerez avec le temps et les fois suivantes peuvent être inoubliables pour des raisons plus agréables.
 
Par Rana HAMROUNI
Cabinet de Sexothérapie-
Facebook : https://www.facebook.com/cabinetranahamrouni/
Instagram : https://www.instagram.com/ranahamrouni/
Site Web : https://ranahamrouni.wordpress.com/

DOSSIERS SPÉCIAUX