×

Pourquoi l’éducation sexuelle est importante pour les enfants ?

  • Pourquoi l’éducation sexuelle est importante pour les enfants ?


Par Rana Hamrouni 
Cabinet de Sexothérapie-
C’est quoi l’éducation sexuelle ?
La curiosité au sujet de la sexualité est une étape naturelle de l’apprentissage du corps. L’éducation sexuelle aide les enfants, à comprendre leur corps et à se sentir bien au sujet de leur propre corps.
L’éducation sexuelle consiste :

  • à informer sur la sexualité (Les informations de base portant sur la différence des sexes, les transformations à l’âge de la puberté, la fécondation et la formation d’un bébé, puis sur la contraception et les MST)
  • et à transmettre un certain nombre de valeurs et de recommandations reposant sur l’enseignement et l’apprentissage des aspects cognitifs, émotionnels, physiques et sociaux de la sexualité.


 
Quel est son rôle ?
Elle vise à :

  • doter les enfants et les jeunes des connaissances, compétences, attitudes et valeurs leur permettant de jouir de leur droit à la santé, au bien-être et à la dignité ;
  • de développer des relations sociales et sexuelles respectueuses ;
  • d’examiner de quelle manière leurs choix affectent leur propre bien-être et celui des autres ;
  • et de comprendre et d’assurer la protection de leurs droits tout au long de leur vie.

Elle peut notamment avoir pour objet l’expression et la discussion autour des sentiments amoureux, des pratiques sexuelles, de la santé sexuelle et reproductive, des notions de consentement et de respect mutuel, et des rapports entre les femmes et les hommes.

Ça commence à quel âge ?
Elle commence dans l’enfance, à partir de l’âge moyen de 3 ans, et se poursuit dans une certaine mesure tout au long de la vie.
Pour de nombreux psychologues, la meilleure méthode est d’attendre que l’enfant aborde lui-même le sujet. Il faut laisser venir leurs questions sans les susciter. Et lorsque les questions viennent, y répondre le plus simplement possible. Il est inutile, voire contre-productif, de rentrer dans les détails.
Les enfants plus jeunes s’intéressent davantage à la grossesse et aux bébés qu’aux rouages de la sexualité des adultes.
Généralement, l’enfant lui-même, à partir de 3 ans, commence à s’interroger sur les différences anatomiques entre les filles et les garçons. Un peu plus tard, il commence à poser des questions sur la façon de concevoir un enfant, puis vers sur 8-9 ans, il s’interroge sur les relations sexuelles en elles-mêmes. L’important est de créer un climat de confiance qui lui fasse comprendre que le sujet n’est pas tabou.
Pourquoi les jeunes ont-ils besoin d’une éducation complète à la sexualité ? (source l’UNESCO)
Lorsqu’ils passent de l’enfance à l’âge adulte, trop de jeunes reçoivent des informations déconcertantes et contradictoires sur les relations et sur le sexe, ce qui s’est traduit par une demande croissante de la part des jeunes pour des informations fiables qui les préparent à une vie sûre, productive et épanouissante.

Bien enseignée, l’éducation complète à la sexualité répond à cette demande en leur permettant de prendre des décisions informées sur les relations et la sexualité et de naviguer dans un monde où la violence fondée sur le sexe, les inégalités sexuelles, les grossesses précoces et non désirées, le VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles (IST) continuent de faire peser de graves risques sur leur santé et leur bien-être.
De la même manière, l’absence d’une éducation à la sexualité et aux relations, qui soit de qualité, adaptée à leur âge et à leur stade de développement, peut mettre les enfants et les jeunes en situation de vulnérabilité face à des comportements sexuels néfastes et à l’exploitation sexuelle.
L’éducation complète à la sexualité joue un rôle crucial dans le traitement de la santé et du bien-être des enfants et des jeunes. En appliquant une approche axée sur l’apprenant, elle ne se contente pas de dispenser aux enfants et aux jeunes, progressivement et en fonction de leur âge, une éducation aux droits de l’homme, à l’égalité des sexes, aux relations, à la reproduction, aux comportements sexuels à risque et à la prévention des maladies, elle offre aussi l’occasion de présenter la sexualité sous un angle positif en mettant en avant des valeurs comme le respect, l’inclusion, la non-discrimination, l’égalité, l’empathie, la responsabilité et la réciprocité.
Que sait-on, dans les faits, de l’éducation complète à la sexualité ? (source l’UNESCO)
Il existe des éléments factuels significatifs montrant l’impact de l’éducation à la sexualité. Ils mettent en avant le fait que :
L’éducation à la sexualité a des effets positifs, les jeunes ayant notamment plus de connaissances et une meilleure attitude vis-à-vis de la santé sexuelle et reproductive et des comportements.
L’éducation à la sexualité – qu’elle se fasse à l’école ou non – n’accroît pas l’activité sexuelle, les comportements sexuels à risque ou les taux d’infection IST/VIH.
Pourquoi les parents devraient parler de sexualité à leurs enfants ?
Discuter de sexualité est une bonne façon d’entamer une franche communication avec l’enfant. Il est important que les parents entament dès le départ un dialogue franc et honnête avec leurs enfants, depuis leur jeune âge et aussi lorsqu’ils passent à la puberté, et jamais dévier dans un discours technique.
Si une franche communication est la norme, les enfants n’hésiteront pas à discuter avec leurs parents de questions liées à la sexualité, ainsi que de toute autre épreuve dans leurs vies.
Si les parents ne parlent pas de sexualité avec leurs enfants, ces derniers se renseigneront ailleurs sur le sujet et on ratera ainsi une occasion de leur inculquer des valeurs familiales.

Lorsque les parents parlent de sexe avec leurs enfants, ils peuvent s’assurer que leurs enfants obtiennent la bonne information. Les parents devraient être la première source d’information pour un enfant au sujet de la sexualité. Comprendre les informations justes peut protéger les enfants des comportements à risque à mesure qu’ils grandissent.
À retenir
– Une bonne stratégie est de commencer à parler de sexualité avec votre enfant à un jeune âge et de poursuivre cette conversation à mesure qu’il grandit.
– Un enfant est exposé à des renseignements sur la sexualité à l’école, dans son cercle d’amis et dans les médias à un âge beaucoup plus jeune que bien des parents ne le pensent.
– L’éducation sexuelle ne mène pas à la promiscuité.
– C’est une bonne idée de commencer tôt avec des informa​tions sur la sexualité adaptée à l’âge de l’enfant.

Enfin, et si on ouvrait nos œillères pour nous intéresser aux jeunes ? De quoi ont-ils envie de discuter ? Quelles thématiques alimentent leur curiosité ? Dédramatisons et laissons-nous surprendre!
 
Par Rana HAMROUNI
Cabinet de Sexothérapie-
Facebook : https://www.facebook.com/cabinetranahamrouni/
Instagram : https://www.instagram.com/ranahamrouni/
Site Web : https://ranahamrouni.wordpress.com/

DOSSIERS SPÉCIAUX