×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Ouverture des assises des « Etats généraux du livre en langue française dans le monde » à la Cité de la culture Chedli Klibi

  • Ouverture des assises des « Etats généraux du livre en langue française dans le monde » à la Cité de la culture Chedli Klibi
Monsieur Habib Ammar Ministre des Affaires culturelles par intérim a ouvert jeudi 23 septembre 2021 au Théâtre de l’Opéra de la Cité de la culture Chedli Klibi les assises des  » Etats généraux du livre en langue françaises dans le monde », organisés à Tunis les 23 et 24 septembre, par l’Organisation internationale de la Francophonie et le Commissariat général de l’Institut Français en présence de monsieur Youssef Ben Brahim Chef de Cabinet du Ministère des Affaires culturelles et de plusieurs ambassadeurs accrédités à Tunis, partenaires de cet évènement.
A cette occasion, dans un strict respect du protocole sanitaire contre le Covid et devant un parterre de politiques, d’intellectuels, d’écrivains et de libraires présents au Théâtre de l’Opéra et de participants à distance via une plateforme numérique, Monsieur Habib Ammar Ministre des Affaires culturelles a déclaré : « Les professionnels du livre et de la culture, vous savez mieux que quiconque que l’humanité sera sauvée par l’intelligence humaine ou ne le sera pas, et que le livre est le foyer vif où elle cristallise et d’où elle irradie et se propage pour éclairer les hommes et nourrir en eux les valeurs d’humanité, de convivialité et de partage. C’est dire l’importance, et la gravité même, de l’enjeu de votre réflexion et de vos travaux, qui seront, nous n’en doutons pas, à la hauteur des enjeux et des défis dont vous allez débattre pour aider les décideurs à mettre en place les politiques appropriées à la promotion et au partage du livre et de la culture. Le nombre, la diversité, la qualité et la haute compétence des ressources mobilisées pour le succès de vos assises, sont des indicateurs probants de l’importance de l’enjeu autour duquel vous vous réunissez, et de l’urgence des solutions et des propositions que vous soumettrez aux instances de décision, en vue d’une concrétisation rapide et heureuse, nous le souhaitons tous. Tous les acteurs ici réunis, professionnels de l’édition, écrivains, chercheurs et académiciens, mais aussi hauts responsables politiques et cadres de l’administration et de la gestion du secteur, auront tous, par-delà leurs profils spécifiques et leurs pratiques respectives, à relever le même défi; définir les stratégies et les procédures à mettre en œuvre pour dynamiser le secteur du livre, lever les obstacles qui entravent la circulation des livres et des idées, et redonner au plus grand nombre, et surtout aux jeunes le gout de la lecture, en d’autres termes, l’opportunité de cultiver leur intelligence et leur esprit critique« 
Madame Louise Mushikiwabu, Secrétaire générale de la Francophonie qui a pris part à cet évènement à distance a déclaré quant à elle que : » Le livre dans ses formats traditionnels et numériques représente un des vecteurs essentiels de la transmission des savoirs, comme la connexion des imaginaires dans cette langue qui lie et relie les populations des 88 Etats et gouvernements membres de la francophonie« . « Nos objectifs, a t-elle souligné, visent tout particulièrement l’accès du plus grand nombre à la diversité des œuvres en langues française et la possibilité pour tous les professionnels du secteur à vivre dignement de leur travail ».
De son coté Madame Roselyne Bachelot-Narquin Ministre de la culture en France a souligné dans une intervention à distance que:  » Cet évènement porte haut les couleurs de la francophonie et vise à offrir aux livres francophones une dynamique renouvelée. Pendant deux jours tous les acteurs du livres vont se retrouver pour des rencontres inédites, des débats et des échanges sur les enjeux du livre en langue française dans le monde, de la création à sa diffusion. Cette rencontre internationale, la première en son genre, entend donner un nouvel élan à la relation qui unie la France et ses partenaires. Ces Etats généraux sont largement ouverts sur le monde et cette ouverture doit permettre de formuler des initiatives concrètes visant à développer et promouvoir la création intellectuelle et littéraire en langue française dans toute sa diversité…« 
Toujours à distance, Monsieur Jean-Baptiste Lemoyne , Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du tourisme , des Français de l’étranger et de la francophonie » a fait savoir que la Tunisie a rendu possible la tenue des « Etats généraux du Livre francophone » et du Congrès des écrivains francophones, en tant que pays fondateur de la francophonie, tout en saluant les efforts de tous les autres pays partenaires. Ces Etats généraux à t-il précisé ont vu le jour après une longue période de préparation et de confrontation idéelle avec la participation d’écrivains et penseurs de plusieurs pays, consacrant la pluralité et la diversité.
Depuis le Théâtre de l’Opéra, Madame Eva Nguyen Binn a salué en tant que Présidente de l’Institut Français, opérateur chargé de l’organisation de cet évènement tous les participants à ces assises que ce soit à distance ou en présentiel, en exprimant son regret de ne pas avoir pu accueillir plus de participants au Théâtre de l’Opéra eu égard à la pandémie du Corona Virus, en les remerciant pour leur adaptabilité et leur flexibilité. La Présidente de l’Institut Français a souligné que  » Tout est une affaire de perspective à commencer par celles tracées par le Commissariat général des Etats généraux du livre et l’équipe de l’Institut français depuis trois ans tout en révélant qu’il y a eu de multiples consultations sous diverses formes de tous les acteurs de ce secteur qui a donné lieu à une immense matière aujourd’hui soumise à la réflexion.
« En nous accueillant ici, dans cette impressionnante Cité de la culture, pour tenir les Etats généraux du livre en langue française, qui seront suivis samedi et dimanche par le Congrès mondial des écrivains en langue française, c’est le livre, ses auteurs et ses acteurs du monde entiers que la Tunisie honore aujourd’hui » a déclaré Mme Sylvie Macré, Commissaire générale des Etats généraux du livre en langue française dans le monde tout en saluant tous les pays qui ont contribué à l’organisation de ces événements majeurs.
Il est à signaler que les travaux des assises des « Etats généraux du livre en langue française ont démarré après cette séance plénière pour se poursuivre cet après midi et demain vendredi 24 septembre 2021 dans tous les espaces de la Cité de la culture avec la participation de plus de 300 acteurs dans le domaine du livre en langue française de différents pays.

DOSSIERS SPÉCIAUX