×
  • Bruncher en famille

Comment rester positif quand la société rend dépressif

  • Comment rester positif quand la société rend dépressif

 
Depuis quelques années, les tunisiens s’enfoncent dans une  « dépression collective » les mauvaises nouvelles nous entourent et la crainte du pire harcèle notre morale .  La faute revient à une fragilisation de notre système sociale mais aussi à une perte des valeurs fondatrices de notre pays.

Un pessimisme économique qui va en se renforçant , mais ce malaise n’est pas seulement lié au contexte économique et politiques. cette dépression collective, fait référence à une addition des difficultés individuelles et des contraintes économiques et sociales.
Cette dépression ne peut que s’aggraver, du moment ou on n’en  est pas conscient de son impact sur chaque individu de la société et qui peut nous conduire à une autodestruction collective.
Mais Comment rester positif quand la société rend dépressif

Il faut savoir que l’information passe de l’esprit conscient au subconscient.La pensée positive consiste à profiter de la suggestion de l’esprit subconscient pour la forcer à suivre la direction souhaitée.
L’esprit subconscient ne juge pas si l’information est bonne ou mauvaise, raisonnable ou absurde, véridique ou fausse. Il se limite à la stocker comme informations reçues.

C’est à nous de savoir comment interpréter ces informations et la intervient notre pensée positive. La qualité de nos pensées détermine notre qualité de notre vie !

 
Positiver ou recadrer, c’est exercer cette capacité à restructurer positivement un événement et une situation qui semblent négatifs. Cela permet de donner un autre sens à une expérience vécue. Plusieurs personnes recadrent sans le savoir, comme Monsieur Jourdain dans Le Bourgeois gentilhomme qui apprend, en parlant avec son maître de philosophie, qu’il fait de la prose depuis longtemps…

Par exemple, vous connaissez sans doute de ces gens qui, dans une conversation, s’attardent sur les effets négatifs d’une situation ou, au contraire, qui ont le don d’orienter spontanément l’attention sur des aspects plus positifs auxquels vous n’aviez pas pensé. Peut-être même cela vous agace-t-il parfois? Maintenant vous savez que ces personnes font de la prose… pardon du recadrage. Je sais, ça ne vous agacera pas moins de savoir ce qu’elles font…
On peut positiver pour quelqu’un d’autre, c’est certain, et c’est tellement plus facile. Mais cette façon de faire prend tout son pouvoir quand on le fait pour soi-même. Comment? Une des meilleures façons de positiver et d’orienter notre attention consiste à nous poser des questions et surtout à prendre le temps d’y répondre.
Nous passons notre temps à nous poser des questions, consciemment ou pas, orientant par le fait même notre conscience sur un point donné et éliminant ainsi pendant quelques instants tous les autres points. Pensez aux occasions où une personne vous a demandé le nom de telle personne ou de tel endroit; aussitôt votre cerveau a cherché dans sa mémoire pour trouver l’information, parfois même pendant plusieurs minutes, oubliant tout le reste. C’est là une des façons qu’a notre cerveau de fonctionner, une façon qu’il a d’appréhender la réalité.
 
Un exercice pour positiver
C’est certain que recadrer positivement ou positiver n’est pas toujours facile et demande un peu d’entraînement, surtout si nous ne sommes pas habitués à le faire. Mais avec le temps et un peu de pratique, cela devient de plus en plus facile.

  • Prenez donc quelques minutes pour écrire quatre ou cinq pensées négatives que vous avez sur vous, sur une situation au travail, sur un changement que vous devez traverser…
  • Reprenez chacune, réfléchissez et trouvez au moins une signification positive pour chacune de ces pensées.
  • Pour vous aider, vous pouvez vous poser des questions comme: Qu’est-ce qu’il y a d’absurde ou de ridicule dans cette pensée négative sur moi?Est-ce que je suis toujours comme ça? Comment je pourrais voir cette situation autrement? Qu’est-ce que je dirais pour aider une personne qui pense ainsi? Qu’est-ce qu’il y a de positif dans ce changement? Comment je verrai cette situation dans dix ans d’ici? De quoi est-ce que je suis fier dans ma vie? Qu’est-ce que j’apprécie (dans mon travail, ma vie, etc)? 

 

Être positif, c’est aussi le partager autour de soi, montrer aux autres qu’il faut être positif pour en apporter plus dans sa vie. Ça peut être complimenter une personne sur sa tenue, raconter une histoire drôle qui vient de vous arriver. En somme, trouver des petites choses pour provoquer un sourire, même bref, car le sourire est très communicatif.

DOSSIERS SPÉCIAUX