×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Dualité…contradiction de l’unité….et des conséquences !!

  • Dualité…contradiction de l’unité….et des conséquences !!

 
rim1
Par Rim Ouerghi
Une réflexion m’a traversé l’esprit en assistant à une petite séance de « coaching » entre mère et fils.
La maman encourageait son enfant et le poussait à avoir de meilleurs résultats dans ses études. Elle lui prodiguait des conseils, lui promettait de lui offrir de beaux cadeaux et d’incroyables voyages ! Et pour mieux le booster voire le bousculer, elle lui disait « Attention mon cher fils ! Ne laisse pas une fille te surpasser en classe, comme au premier trimestre. Tu es un Homme ! » Je n’ai pas bien saisi la portée de sa phrase. Ce n’est pas grave si c’est un garçon qui a de meilleures notes que lui et le devance en classe mais une fille ! Ô drame ! Ô sacrilège !
Je n’en revenais pas. Tout à l’heure, cette maman prononçait un long discours sur l’égalité de genre mais dès qu’il s’agit de son fils, à bas les idéaux et les valeurs sociales ! Est-elle seulement consciente de la gravité de message qu’elle est entrain de passer à son fils !!! Lui, l’homme de demain…
Parfois, bon nombre des Tunisiennes tombent dans le piège de ce discours stérile hérité de nos aïeux, des dogmes sexistes transmis de génération en génération. Nous répétons ces propos discriminatoires vis-à-vis des filles et des femmes instinctivement, presque malgré nous.
Inconsciemment, nous sommes prisonnières de nos préjugés et paradoxalement, nous sommes les premières à les condamner puisque nous les subissons au quotidien. Nous avons appris à les accepter. Nous vivons avec aujourd’hui sans oser nous en départir.
Mais ce n’est pas là le seul aspect de la dualité dont souffre notre société. On est pour et contre à la fois. On veut tout et son contraire. On aime et on déteste en même temps. Peut-être après tout que nous ne sommes pas habituées, nous autres femmes, à aimer tout simplement et à posséder pleinement la liberté de choisir et d’émettre nos avis.
Je finirai par une petite anecdote légère et pourtant révélatrice. Il paraît que Facebook compte lancer très prochainement un bouton « Je n’aime pas ». Eh bien, il paraît aussi que les Tunisiens seront le seul peuple qui cliquera à la fois sur les boutons « J’aime » et « Je n’aime pas » simultanément.

DOSSIERS SPÉCIAUX