×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Suicide, attention aux signes !

  • Suicide, attention aux signes !

La constante augmentation de cas de suicides en Tunisie est effrayante, crise économique, révolution, instabilité, dépression, beaucoup refusent de continuer à vivre mais pourquoi ?
Lorsque l’obscurité gagne en intensité et que la déprime atteint des sommets, finir pour eux devient un besoin, chacun choisit sa fin et au lieu de continuer à se battre, certains se résignent à accepter…
Ils trouvent la solution dans cet acte, certains veulent alarmer, crier au secours car dans le silence où ils trouvent refuge, crier n’est pas évident ! D’autres sont vraiment décidés parce que pour eux, il est impossible de continuer à accepter un quotidien, des blessures, des mensonges, des promesses non-tenues et des rêves inaccessibles.
Ils s’en vont sans prévenir emportant dans leurs tombes le secret… Lorsque la vie arrête de les inspirer, ils ne voient plus que le mauvais coté, le coté obscure, qui les insupporte. D’ailleurs, ils développent une haine silencieuse envers tout ce qui les entoure, une indifférence. Fragiles à l’extrême ces personnes pour la plupart ont pourtant une âme d’artiste, elles sont dotées d’une sensibilité exacerbée et dés qu’elles sont confrontées à la vraie vie, elles sont déçues.
Les suicidaires réclament plus d’attention, plus de soins et surtout ils veulent être entourés de gens sincères.
Le profil d’une personne suicidaire n’est pas du tout facile à détecter et pourtant certains signes ne trompent pas :
La solitude et le repli :
Lorsqu’une personne devient de plus en plus solitaire, qu’elle cherche plus que d’habitude à s’isoler, inquiétez-vous ! Cette personne est arrivée au point de ne plus espérer l’aide de qui que ce soit, l’espoir d’être comprise n’est plus possible pour elle. Elle se retire alors de la société, de la famille, du cercle amical et s’enferme dans ses souffrances.
Le sommeil :
Dormir pour une personne suicidaire est une échappatoire, elle se laisse vivre loin de la réalité, c’est aussi une proximité de la mort. Cette personne ne vit plus en quelques sortes, elle n’est plus consciente de ce qui l’entoure et ça la réconforte. La vie réelle devient un fardeau et le sommeil est un remède !
Le pessimisme, le dégout :
Le suicidaire ne croit plus en rien, n’a plus gout à rien, aucune envie, tout déjà mort pour lui. Aucun sens à la vie, tout le dégoute, de ses semblables, aux simples plaisirs…
Tout est noir même dans les moments où une autre personne peut ressentir du plaisir, elle, se trouve insensible et c’est à peine si à l’occasion, elle affiche un sourire porté tel un déguisement.
Le mot mort, en finir, vous allez vous débarrasser de moi, reviennent toujours:
Il y’a toujours une allusion à la mort dans les paroles d’un suicidaire, à une fin ! Dans sa tête, la mort n’est pas loin, elle est désirée, voulue, elle est dans le programme… Prenez au sérieux ces propos, ce n’est en rien une plaisanterie, c’est une solution, une échappatoire pour une âme déçue et en peine.
Même s’il n’en donne pas l’impression, un suicidaire a toujours besoin d’aide et la meilleure aide qu’il puisse recevoir, c’est l’amour et la sincérité. Ne lui dessinez pas de beaux tableaux de perfection, vous ne feriez qu’agrandir ses déceptions et il ne vous fera plus confiance.
Introduisez plutôt de petits plaisirs dans son quotidien, dites lui à quel point votre vie est belle en sa présence et qu’elle n’aura aucune valeur sans lui. Redonnez lui confiance en lui-même, c’est ce qui lui manque en premier et surtout n’utilisez pas l’autorité ou la force car c’est la meilleure façon de renforcer son isolement !
Le suicide concerne toutes les tranches d’âge, alors attention aux signaux !
Par Jihène Sayari

DOSSIERS SPÉCIAUX