×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Conscience collective ; et si on s’aimait un peu plus !!

  • Conscience collective ; et si on s’aimait un peu plus !!

Par Rim OUERGHI
A chaque nouveau drame qui secoue notre cher pays, je me rends compte qu’à l’origine de tous nos problèmes, qu’ils soient d’ordre éducatif, sanitaire, administratif ou autre, un facteur commun, à savoir la conscience collective. Je reste perplexe face à cette réalité et je me demande pourquoi est-ce que nous ne faisons pas à chaque fois primer l’intérêt collectif et privilégions l’individualisme. Je me demande aussi pourquoi, face à chaque problème, nous nous ruons vers les accusations, y dépensons toutes nos forces au lieu de chercher une solution !
Les Etats unis, les pays du Golfe, Daech, Ben Ali… Beaucoup considèrent que ces « monstres » menacent notre pays ainsi que la stabilité dans le monde et sont responsables de la situation de merde que nous vivons. Beaucoup pointent du doigt ces parties et les accusent de tous les maux : insécurité, pauvreté, chômage, corruption, pollution, incivisme… Mais bien souvent, ces accusateurs oublient qu’ils sont également des maillons de cette chaîne et qu’ils font partie intégrante du processus, positif soit-il ou négatif…
L’autre jour, en déambulant à travers les couloirs quasi vides d’une de nos administrations publiques et en observant de près les visages blasés des employés, j’ai émis cette réflexion : « Et si, nous autres citoyens, toutes catégories confondues, nous nous aimions un peu plus ?
En effet, qu’adviendrait-il si nous prenions la peine de nous sourire et d’adopter au quotidien une attitude positive aussi bien au travail que dans la rue ? Qu’en serait-il si chacun des employés faisait de son mieux pour servir son prochain ? Et si au lieu de nous critiquer, de nous plaindre et de nous blâmer mutuellement, nous dépensions notre énergie à nous entraider, à donner à ceux qui sont dans le besoin ou dans l’urgence, à aimer, à pardonner, à apprendre ?
La situation ne s’améliorera-t-elle pas et la Tunisie n’en sortira-t-elle pas grande gagnante ?

DOSSIERS SPÉCIAUX