×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Attention à ces symptômes, vous êtes peut-être atteints !

  • Attention à ces symptômes, vous êtes peut-être atteints !

Vous avez perdu l’appétit, rien ne vous fait plus envie et lorsque vous mangez c’est plus du grignotage qu’autre chose ? Vos mains sont moites ? Vous avez des palpitations donnant l’impression que vous êtes entrain de courir un marathon ? Vos joues rougissent sans raison ? Vos neurones ne répondent plus et vos idées ne sont plus tout à fait claires ? Vous avez du mal à vous concentrer ? Vos pupilles sont dilatées et brillants ?
Si la réponse à toutes ces questions sont positives alors oui vous êtes sûrement atteints !
Ne vous inquiétez pas vous n’êtes pas contaminés par le virus Zika, ce que vous avez peut-être bien plus grave car son traitement n’a pas encore été découvert !
Le diagnostique bien que pas simple à annoncer, est formel : vous êtes amoureux !
Ouf, diront certains mais avant de vous réjouir, saviez-vous que tomber amoureux déclenchait des symptômes physiques comme n’importe quelle maladie ?
Loin de tout romantisme, dés que Cupidon vous atteint en plein cœur votre corps réagit instantanément, la cause ? Les messages chimiques inconscients que le corps vous envoie !
Lorsqu’on rencontre quelqu’un et qu’il nous plait, outre sa façon de s’exprimer, sa façon de s’habiller, nous n’arrivons pas à expliquer pourquoi cette personne nous plait mais c’est bien normal car nous sommes victimes de nos hormones qui sans notre accord préalable, préparent un cocktail explosif d’hormones qui va nous tenir en état d’alerte, voir d’euphorie.
Voyons de plus près de quoi est composé ce cocktail détonant et ses effets sur notre corps :
1-Les phéromones : nous crient que c’est la bonne personne, elle renseigne sur la compatibilité car attention si une personne vous plait et surtout instantanément c’est que le corps a détecté une certaine ressemblance entre vous.
2-La dopamine : c’est le moteur qui nous pousse à rentrer en action, et pour être plus exacte, c’est l’hormone responsable de l’instinct de reproduction.
3-L’endorphine : renvoie elle des messages de satisfaction ; après un bon moment passé ensemble, un câlin … elle vous crie que c’est bien la bonne personne.
4-L’ocytocine : nous rend dépendants, c’est l’hormone de l’attachement et du bonheur, si vous voulez que ça dure faites en sorte d’en produire au maximum.
Pendant ce temps et à l’heure de l’emballement tel un drogué notre corps réagit et la sécrétion de ces hormones affecte non seulement notre cerveau mais aussi notre corps et l’expression « malade d’amour » prend tout son sens:
Le pouls qui s’accélère, les pupilles qui se dilatent et ce n’est pas nouveau car c’est un puissant révélateur, si vous voulez savoir que vous plaisez à une personne regardez la droit dans les yeux, si ces pupilles sont dilatées, c’est sure vous ne la laissez pas indifférente !
Aussi faites en sorte de donner un congé à votre cher cerveau car dès que vous êtes amoureux il vous laissera tomber mais le pauvre n’est pas à blâmer, il est tout simplement drogué par l’hormone du bonheur l’ocytocine et il ne peut penser à autre chose qu’à la personne aimée !
Votre pression artérielle augmente, vos joues rougissent, vos mains sont moites, vous avez des papillons dans le ventre mais rassurez vous quand-même, ces symptômes ne vont pas durer car selon les dernières études dans le domaine, les hormones vont arrêter de jouer les illusionnistes et si vous voulez faire durer ces sensations, misez sur la complicité, les baisers et les câlins pour produire l’ocytocine qui à bonne dose gardera votre couple attaché.
Par Jihène Sayari

DOSSIERS SPÉCIAUX