×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus…

  • Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus…

Les hommes viennent de Mars et les femmes viennent de Vénus…Sorry John Gray mais tout est relatif !
John Gray et son best seller, écrit d’après son vécu non seulement avec son épouse qu’il cite incessamment dans la plupart de ses livres mais aussi son expérience avec sa première femme Barbara , auteur de livres sur le développement personnel tout comme lui et de laquelle il a divorcé pour épouser ensuite Bonnie …
Son cobaye, la femme qui a été d’après lui avec sa fameuse phrase « tu n’es qu’un amant des beaux jours! » , la muse, le déclencheur qui l’a poussé ou inspiré pour écrire le premier d’une longue série de livres traitant des dérivés du même sujet : Les relations hommes-femmes!
Je citerais plus spécialement : Mars et Vénus sous la couette, Mars et Vénus se rencontrent, Mars et Vénus refont leurs vies et j’en passe …
D’après monsieur Gray, avoir ces manuels d’utilisation du couple et les appliquer dans vie quotidienne est suffisant pour être parfaitement heureux !?
John Gray de par son titre souligne , accuse et se sert de l’énorme différence de caractères, de sensibilités et de points de vues entre les deux sexes, Mars et Vénus , deux dieux, deux planètes, deux caractères …
En mythologie, Mars est le dieu de la guerre, symbole de violence et de force.
Vénus elle est la déesse de la beauté, de la séduction et de l’amour!
En astrologie, deux planètes différentes quant à leurs effets dans les signes et maisons que ce soit en transit ou selon leurs positions dans le thème natal de chacun et juste pour vous donner une idée: le transit de mars est souvent synonyme de violence, d’impulsivité, de guerre et ceci dans le sens propre et figuré.
Le transit de Vénus quant à elle est synonyme de séduction, d’harmonie, de la naissance d’un amour ou de sa concrétisation… Bref le champ d’interprétation est vaste et dépend de plusieurs facteurs…
Retournons à ce John Gray, nous disions donc que dès le départ, il donne à monsieur le rôle du mâle fort et à madame le rôle de « la Bambi », image sexiste selon moi mais passons!
Ensuite il propose le mode d’emploi de la chose avec des exemples détaillés, il va même à proposer de modèles de réponses dans certaines situations, des modèles de lettres …et il vend!!??
Monsieur Gray, vous qui êtes le parfait exemple de la réussite conjugale, vous qui prônez le développement personnel comme le remède miracle à tous nos maux, dites moi pourquoi devez vous avez raté votre premier mariage?
Dites moi pourquoi n’avez vous pas appliqué avec Barbara ce que vous vous êtes acharné à faire avec Bonnie? Et si vous l’avez fait, pourquoi avez vous échoué ?
Et la fameuse phrase de Bonnie, le déclencheur ne vous a t’elle pas plutôt mit face à vous même et à vos échecs?? Peut être aussi que parce que Barbara fait partie du domaine du développement personnel a t elle résisté à votre mode d’emploi, un manipulateur peut-il en manipuler un autre?
Et peut être que votre première expérience vous a servi à éviter les erreurs du passé et à avoir du recul face à certains événements ?
Et dites-moi pourquoi après avoir vendu tant de livres y-a-t-il encore tellement de divorces?
Je ne descends pas une œuvre mondialement connue juste pour le plaisir de le faire mais plutôt pour en arriver à la conclusion que peu importe le nombre de livres que vous lirez, le nombre et le renom des coachs que vous paierez, une parfaite vie de couple c’est juste la connexion de deux âmes destinées à se croiser, de deux idées en symbiose, de deux êtres qui se complètent!!!
C’est vrai que les efforts de part et d’autre ne sont pas exclus mais la facilité qu’engendre la première condition est déterminante pour la suite!!
Et je mets au défi n’importe quel coach, n’importe quel « As » du développement personnel de démontrer le contraire par la pratique!!
Sorry John Gray mais l’expérience l’emporte sur la théorie !! Il n’ya aucune règle, tout est relatif !!
Par Jihène Sayari
 

DOSSIERS SPÉCIAUX