×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

La communauté de l’anneau de paix à Oslo

  • La communauté de l’anneau de paix à Oslo
  • syna

La communauté de l’anneau de paix à Oslo

Samantha Ben-Rehouma
Un groupe de jeunes musulmans a décidé de former samedi 21 février, jour du Shabbat, un « anneau de la paix » autour de la synagogue d’Oslo.
Un signe de solidarité envers la communauté juive, visée par l’une des deux attaques terroristes commises le week-end dernier.
« Si les djihadistes veulent utiliser la violence au nom de l’Islam, ils doivent passer par nous, musulmans, en premier. L’Islam est de protéger nos frères et sœurs, et ce, quelle que soit la religion. L’Islam incite à dépasser la haine et de ne jamais se mettre au même niveau que les ennemis. L’Islam est là pour défendre l’autre. Les Musulmans veulent montrer que nous méprisons profondément tous types de haine vis-à-vis des Juifs, et que nous sommes là pour les soutenir. Nous allons donc créer une chaîne humaine autour de la synagogue le samedi 21 février. » Dixit Hajrad Arshad, 17 ans, l’une des initiateurs de l’événement.
Il est vrai qu’après l’attaque de la synagogue de Copenhague ce week-end, les militants antimusulmans ont tout fait pour exacerber le sentiment « musulmans = terroristes ». Dernier en date, cette manifestation à Fredrikstad annulée, après qu’il fut révélé que l’homme derrière cette manifestation avait été condamné pour dix voies de faits (bombes contre les transports publics ainsi que des menaces de mort contre un extrémiste de droite).
Fatigué d’être constamment blâmé pour le terrorisme et l’antisémitisme, ce groupe de jeunes musulmans a donc décidé d’organiser une manifestation de solidarité avec les juifs norvégiens.

Screen Shot 2014-02-03 at 12.06.46 PM
« Encouragez tout le monde à venir ! », ont posté les organisateurs de l’initiative sur FREDENS RING (l’anneau de la paix), une page Facebook créée pour l’occasion, saluée, d’ailleurs, par le chef de la communauté juive d’Oslo, Ervin Kohn. De plus, des mesures ont été prises, après Shabat, pour que les membres de la congrégation juive puissent également participer à ce « Sallam-Shalom » projet.

Mabrouk, Mazel-tov donc pour cette idée car comme disait Martin Luther King « La haine obscurcit la vie. L’amour la rend lumineuse. »

DOSSIERS SPÉCIAUX