×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Dénonçons l’inacceptable

  • Dénonçons l’inacceptable

Dénonçons l’inacceptable

Par Mohedine Bejaoui
« La violence faite aux femmes désigne tout acte de violence fondé sur l’appartenance au sexe féminin, causant ou susceptible de causer aux femmes des dommages ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, et comprenant la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que ce soit dans la vie publique ou dans la vie privée. » selon la définition de l’ONU.
La violence faite aux femmes peut démarrer très tôt. Dans certaines régions, en Asie par exemple, des femmes avortent en raison du sexe féminin de leur fœtus (fœticide) et des filles sont tuées directement après leur naissance. Ce fut le cas en Arabie avant l’avènement de l’Islam. Au cours de leur enfance, les jeunes filles peuvent être victimes de mutilations génitales, de mariages forcés, l’accès à l’enseignement leur est refusé ou compliqué. Une fois devenues femmes, elles peuvent être victimes de violence conjugale, d’abus sexuels sur le lieu de travail ou encore de viol.
La violence à l’égard des femmes peut se faire ouvertement ou dans le secret, elle peut être permise de façon implicite ou explicite. Cette violence est presque partout taboue. Les victimes sont montrées du doigt et le comportement des coupables est minimisé, parfois même par les femmes elles-mêmes.
Le silence des victimes sous l’emprise de la peur et de la honte se fait le complice de ceux qui savent et se taisent.

DOSSIERS SPÉCIAUX