×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Sauvez la petite Tayma !

  • Sauvez la petite Tayma !

Sauvez la petite Tayma !

Par Hajer Zarrouk
Tayma est une petite fille de six ans comme les autres. Elle veut aller à l’école, acheter le cartable à roulettes à l’effigie de « Dora l’exploratrice », rire avec ses amis et jouer à la poupée. Sauf que Tayma a une maladie enfantine qui s’appelle le neuroblastome : une tumeur maligne qui est venue malheureusement se loger au niveau de son rein gauche et qui l’empêche de profiter pleinement de sa vie d’enfant.
Sa maman, Rafika (que Dieu la garde), se bat chaque jour contre la maladie de sa fille et souffre de la voir maigrir, endurer les douleurs et la chimiothérapie qui ne laisse aucun repris à son petit corps.
Comme si le cancer de son enfant ne suffisait pas, la couverture de la maladie est un casse-tête qui témoigne de l’intransigeance de l’administration tunisienne : la caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) refuse, en effet, de couvrir les frais des petits patients souffrant de neuroblastome, alors que l’opération chirurgicale, qui doit être pratiquée à l’étranger, peut sauver la petite Tayma.
Plus encore, l’hôpital pédiatrique Béchir Hamza, où Tayma fait sa chimiothérapie, est une image de ce que sont devenus les établissements de santé publiques depuis quelques temps : un mélange de « je m’en foutisme », de laisser-aller et de non professionnalisme exaspérant qui nuisent à la santé des enfants hospitalisés. Or, un pays qui ne donne pas de l’importance à l’enfant est un pays qui est, finalement, incapable de donner de l’importance à l’être humain. Une situation qui prend toute sa signification quant aux différentes associations qui disent œuvrer pour l’enfance et qui devraient prendre en charge ces cas, mais qui restent silencieuses, comme l’association Selima.
Face à cette situation désespérée, la maman de Tayma vous appelle à venir nombreux le 14 septembre au restaurant le Squat au lac à partir de 16h pour recevoir vos dons, pour sauver Tayma et pour qu’elle retrouve sa joie de vivre.
 

DOSSIERS SPÉCIAUX