×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

OMS : l’Ebola est "largement sous-évaluée"

  • OMS : l’Ebola est "largement sous-évaluée"

 
 

OMS : l’Ebola est « largement sous-évaluée »

Selon l’Organisation mondiale de la santé, L’épidémie Ebola est « largement sous-évaluée ». Cette dernière demande une mobilisation plus importante face au virus.
Des ONG et sociétés de la Croix-Rouge ont appelé à se mobiliser davantage face au virus Ebola. Et pour cause, dans un communiqué, l’OMS estimait que l’ampleur de l’épidémie de fièvre hémorragique était « largement sous-évaluée ». C’est du moins ce que signale le personnel de l’Organisation mondiale de la santé présent dans les zones affectées en Afrique de l’Ouest par Ebola.
Plus de 1 000 victimes
« Le personnel présent dans les zones d’épidémie relève des preuves montrant que le nombre de cas rapportés et le nombre de morts sous-estiment largement l’ampleur de l’épidémie », affirme le communiqué publié jeudi soir. « L’épidémie du virus Ebola en Afrique de l’Ouest continue à s’étendre, avec 1 975 cas et 1 069 morts en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone », rappelle l’organisation. Face à cette situation, « l’OMS coordonne une augmentation massive de la réponse internationale ». Certains des besoins à satisfaire paraissent simples.
Les symptômes de ce virus sont la fièvre, le vomissement, la diarrhée, une éruption cutanée, une insuffisance rénale et parfois des hémorragies. Il suffit d’un simple contact (du sang, urine, sperme, sécrétion…) pour que l’on attrape cette maladie et lorsqu’on s’en aperçoit, il est parfois trop tard.
Un plan de prévention contre le virus Ebola en Tunisie
En Tunisie et pour faire face, le ministère de la Santé a mis en place une commission technique pour la prévention et la lutte contre le virus Ebola. Selon le ministre de la santé, un plan national pour lutter contre ce virus est envisagé.

DOSSIERS SPÉCIAUX