×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

6 conseils pour jeûner en sécurité

  • 6 conseils pour jeûner en sécurité
  • grossesse alimentation
  • ??????????????????????????????????
  • ??????????????????????????????????
  • ???????????????????????????????????????????????
  • grossesse

 
 

6 conseils pour jeûner en sécurité

 Par  A.B.C
La femme enceinte risque principalement une déshydratation, et fait courir au bébé le risque d’une mauvaise prise de poids, d’une naissance prématurée, etc. La question récurrente est : « Le jeûne met-il le bébé en danger ? » 
Le médecin pourra donc autoriser le jeûne sous surveillance ou le déconseiller. « Femmes maghrébines » vous donne quelques conseils pour jeûner en toute sécurité :

  • Avoir une alimentation variée, éviter les sucres rapides, pendant le 1er repas, celui de la rupture de jeûne, le soir. Son principe est de pouvoir apaiser les sensations de soif et de faim, il ne pas négliger les protéines, acides gras et le fer dont le bébé a besoin notamment au 3è trimestre (haricots secs, viande bien cuite, noix…).
  • Pendant  le « Shour » qui précède le jeûne. S’il y a bien un repas à ne pas sauter, c’est celui-ci. En effet, il permet à l’organisme de faire des réserves pour pouvoir y puiser l’énergie dont il a besoin dans la journée. Ici, tout, ou presque, est permis : fromages, viandes féculents, sucres rapides, potages… Veillez surtout à bien hydrater le corps de manière à constituer des réserves en eau
  • Interrompre le jeûne au moindre signe de déshydratation : soif intense, urines plus sombres et plus odorantes, vertiges, épisodes de fatigue, voire d’évanouissement, maux de tête, douleurs diffuses.
  • Mangez avec discernement au moment de la rupture du jeûne.
    En général, allez-y doucement et acceptez l’aide qu’on vous offre. Et même si le reste de votre famille et vos amis se couchent tard, vous pourriez avoir besoin de suivre ce Ramadan plus calmement, et en vous reposant beaucoup.
  •  Limiter les efforts physiques, notamment les tâches ménagères, essayer d’éviter les grandes invitations et veillées tardives, savoir accepter l’aide de l’entourage.
  •  Elle devra tout de même être à l’écoute de son corps et de son bébé, toute mère étant naturellement protectrice, et savoir renoncer au jeûne pour sa santé et celle de son protégé.

 

DOSSIERS SPÉCIAUX