×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

La Tunisie séculière régresse

  • La Tunisie séculière régresse

La Tunisie séculière régresse

 
Alors qu’en Egypte on annule les programmes religieux de l’école publique et alors que le Maroc vient d’interdire aux hommes religieux d’entrer en politique et de se présenter aux élections, la Tunisie recule encore d’un pas dans sa tradition séculière. Un imam radical refuse de faire la prière du mort sur un soldat tué car il le considère comme un « taghout », l’imam en question est juste démis de ses fonctions.
Un déséquilibré qui squatte le palais de Carthage libère les prisonniers fanatiques, puis soulève et dépose sur son épaule les cercueils des soldats tombés dans la guerre contre le terrorisme. Les partis islamistes refusent la nouvelle loi sur le terrorisme car elle touche, paraît-il, au financement des partis et des associations qui font finalement du blanchiment de terrorisme…
La Tunisie séculière disparait progressivement face à l’indifférence totale et à l’éparpillement du camp « moderniste ».

DOSSIERS SPÉCIAUX