×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Pour un affranchissement sociétal..

  • Pour un affranchissement sociétal..
  • femme4
  • femmes
  • ???????????

Pour un affranchissement sociétal..

« On ne peut trouver de solution véritable et durable pour corriger les maux de notre société que dans la transformation intérieure et collective de l’homme ».HH. Shri Mataji
Nous demeurons prisonnières de notre histoire, de notre vécu de femmes gardiennes et victimes d´une culture patriarcale et traditionnellement machiste et d´une société qui affronte douloureusement la modernité, assiégée par les préjugés et une discrimination des femmes, qui perdure et s’enracine encore et encore…
Certes, le statut de la femme tunisienne fait rêver beaucoup de femmes arabes, du moins juridiquement, mais qu´en est-il réellement du regard de la société sur nous, femme active, mère , femme au foyer , jeune fille, mère célibataire, femme divorcée, enfin la femme dans tous ses états… ?
Enfin, je n’ai pas la prétention de pouvoir donner une réponse qui puisse vous convaincre de l´injustice sociale que nous subissant, mais je voudrais juste qu´on arrête de nous tartiner avec une pseudoémancipation que nous arrivons à peine à effleurer, dans une société qui demeure misogyne et rétrograde.
Pourquoi à notre époque cette mentalité par rapport au 2ème sexe persiste et s´enracine de plus en plus ?
Notre société serait-elle imperméable à toute forme d´équité entre les deux sexes, pourquoi ce mépris masqué envers la femme, ce déni d´une société en marge du 21e siècle
C´est tellement paradoxal de se poser encore de telles questions à notre époque, je l´avoue, mais on ne peut passer outre, quand on est femme et que nous affrontons un quotidien qui nous rappelle toujours à l´ordre avec un environnement hostile à une réelle parité.
Il est vrai que les quelques femmes actives dans la vie politique, le milieu associatif ou encore dans le milieu des affaires font oublier la situation réelle de la femme, qui demeure masquée par une pseudo émancipation, alors que le machiste est profondément ancré dans la conscience collective.
Une mentalité imprégnée par la domination masculine, une domination qui fait partie de notre passée et de notre présent, et que nous subissons, sans pour autant pouvoir la remettre en question. Véhiculée depuis des générations, elle nous résiste encore !
C´est effrayant , de constater depuis la nuit des temps à ce jour, que quand il s’agit du sexe faible comme on aime tant le nommer , tout le monde est d´accord , pour que toutes les pratiques sociales soient admises , acceptées et perçues comme naturel , un acquis pour la gent masculine, qu’ il ne faut certainement pas touché ….
Enfin, l’arbitraire culturel marqué par la religion et les traditions, et bien évidemment les stéréotypes et les préjugés deviennent malheureusement les vérités absolues.
Oui les préjugés qui ont toujours accompagné les femmes, et partout où elles sont, au boulot, dehors, en famille et dans la vie de tous les jours… Dans une société qui se dit moderne, mais qui semble plutôt obéir á des traditions ancestrales, en protégeant la ségrégation sexiste… En fait ,une société déchirée entre modernité et traditions, portant en elle une identité écartelée, entre les dires que nous défendons et les dénis dans les actions.
Il suffit que nous franchissions si peu les frontières de l´émancipation et que nous abordions en douceurs la vie, pour que nous subissions toutes les injustices d´une mentalité misogyne, la primauté du mal dans toute sa banalité, une banalité qui nous submerge malgré nous… Une injustice sociale intolérable que subissent des millions de femmes..
Et, si nous souhaitons vraiment faire justice aux légitimes aspirations de ces millions de femmes, il est nécessaire d´émanciper notre société et la libérer de cette enclave rétrograde avec une profonde réorganisation sociale. En d´autres termes ; un nouveau front de lutte pour donner un souffle à notre société, pour une réelle parité homme /femme
Ce n’est pas seulement la femme qu´il faut émanciper, mais bien notre société… À bon entendeur

Par A.S.F

 

DOSSIERS SPÉCIAUX