×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Couple et conflits : quand la thérapie s’invite.

  • Couple et conflits : quand la thérapie s’invite.

Quand la communication ne passe plus et les tensions sont à leur comble au sein d’un couple, celui-ci s’enfonce dans un gouffre d’incompréhension et de contradictions intarissables ne laissant place à aucun terrain d’entente. Seule l’intervention d’une tierce personne sera apte à briser ce cercle vicieux et à traiter les problématiques actualisées avec objectivité et perspicacité. Cela est vraisemblablement l’apanage d’un thérapeute de couple dont le rôle est justement d’essayer de réinstaller une certaine balance et d’enraciner de nouvelles règles de partage.
Le but de la thérapie de couple est de rétablir un meilleur niveau de fonctionnement dans les couples qui connaissent une crise. Les raisons de cet appel à détresse peuvent inclure des difficultés à communiquer, une incompatibilité ou un large spectre de troubles psychologiques qui incluent la violence domestique, l’alcoolisme, la dépression, l’anxiété et la schizophrénie. Ainsi, l’objectif premier de la thérapie de couple est d’identifier la présence d’insatisfaction et de détresse dans la relation, de concevoir et de mettre en œuvre un plan de traitement visant à améliorer ou atténuer les symptômes et de restaurer la relation à un niveau de fonctionnement meilleur et plus sain.
Il est à savoir que le couple est par-dessus tout un allié thérapeutique sans équivoque dont la coopération des deux parties est vitale pour mener à bien le processus. Ainsi, pour aller au bout de la thérapie de couple, il faudra exprimer ouvertement son désir de changer les choses et d’apporter une modification aux comportements jusque là dysfonctionnels.
En effet, quand l’honnêteté et l’ouverture émotionnelle s’assume entre l’homme et la femme en face du thérapeute, cela constituerait un alibi et une composante nécessaire afin de contrer la crise. Décider de s’ouvrir face à son partenaire n’est en aucun cas une tâche évidente mais cela fournit un élément de plus à l’engagement initial et permet aussi bien au couple qu’au thérapeute de collecter des informations faisant partie prenante de l’histoire des personnes et du couple par conséquent.
La thérapie dure habituellement plusieurs mois ou plus. Une fois le couple a développé des compétences adéquates et a affiché un meilleur niveau de fonctionnement qui soit satisfaisant à la fois avec une prise de conscience des comportements, un équilibre heureux d’interaction mutuelle saine  et l’adoption d’une vision préventive des comportements de rechute (se réfèrent au retour à des comportements que le couple tente de modifier ou d’éliminer.)

 Frida Ben Attia

DOSSIERS SPÉCIAUX