×

Une fête de l’Aïd pas comme les autres

  • Une fête de l’Aïd pas comme les autres

L’Aïd est la célébration du pardon et de la convivialité. L’Aïd est une occasion, pour partager la joie en collectivité, implorer le pardon et manifester les vœux de tout ce qui réconforte et suscite le bien-être.
C’est le jour de récompense pour le jeûneur, de savourer les biens-faits de la vie, et de savourer les mérites du jeûne et de l’épreuve spirituelle du Ramadan. La récompense prend un sens aussi bien humain, en s’affranchissant de la privation, que spirituel en appréciant le mérite et l’effet de l’immersion spirituelle.

Une situation assez inédite va se poser le jour de la célébration de l’Aïd el fitr cette année. La fête se déroulera dans la solitude, et au meilleur des cas, partagée virtuellement. La fête, va certainement manquer de son charme, car, à la base c’est une occasion célébrée dans, et avec la collectivité.
l’Aïd cette année sera une occasion unique, qui place l’homme devant sa vulnérabilité, appelé à penser, à ceux, qui en permanence vivent la privation et le calvaire, à cause des guerres, de l’exclusion, de la pauvreté, des famines, des exils, etc.

Force est de constater aussi que la perspective d’un «Aïd confiné», même si le scénario d’un confinement total a été officiellement écarté, fait que l’on est moins regardant sur le protocole vestimentaire et la nécessité de revêtir son plus beau costume. «On n’a pas acheté de nouvelles fringues. Les enfants mettront des tenues héritées de l’an dernier qu’ils ont peu utilisées.

L’Aïd, en contexte de crise de Covid-19, offre une occasion précieuse, pour méditer et voir, non seulement commet surmonter la crise, mais aussi, comment remédier à son mode de vie, cesser les actes préjudiciables causés aux autres, et manifester plus de solidarité.

Rim OUERGHI

DOSSIERS SPÉCIAUX