×

Syndrome de la vessie hyper-active : une maladie sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée !!

  • Syndrome de la vessie hyper-active : une maladie sous-diagnostiquée et insuffisamment traitée !!

La vessie hyperactive (ou hyperactivité vésicale) est une maladie très courante qui affecte environ 17 % des femmes dans le monde.
La vessie hyperactive provoque une combinaison de symptômes liés à la miction involontaire (le fait d’uriner spontanément)
L’hyperactivité vésicale est une affection médicale causée par des contractions involontaires des muscles de la vessie. Ces spasmes créent une urgence à uriner, que la vessie soit pleine ou non.
L’envie se produit plus fréquemment que ce qui est considéré comme normal. S’il y a de l’urine dans la vessie, elle peut fuir en même temps que la contraction (connue sous le nom d’incontinence par impériosité).
Les symptômes de l’hyperactivité vésicale
Les symptômes de l’hyperactivité vésicale:
• Des envies d’uriner fortes et soudaines.
• Uriner fréquemment, habituellement huit fois ou plus en 24 heures.
• Incapacité à contrôler l’envie d’uriner jusqu’à ce que la salle de bain soit atteinte.
• De grandes quantités d’urine lors de fuites urinaires (Dans le cas d’incontinence).
• Se réveiller du sommeil pour uriner.
Les causes de l’hyperactivité vésicale
La vessie hyperactive se produit parce que les muscles de la vessie commencent à se contracter involontairement, même lorsque le volume d’urine dans votre vessie est faible. Cette contraction involontaire crée le besoin urgent d’uriner. Plusieurs conditions peuvent contribuer aux signes et symptômes de l’hyperactivité vésicale, tel que:
• Les troubles neurologiques, tels que les accidents vasculaires cérébraux et la sclérose en plaques.
• Diabète.
• Les médicaments qui causent une augmentation rapide de la production d’urine ou exigent que vous les preniez avec beaucoup de liquides.
• Infections aiguës des voies urinaires pouvant causer des symptômes semblables à une vessie hyperactive.
• Des anomalies dans la vessie, telles que des tumeurs ou des calculs vésicaux.
• Facteurs qui obstruent l’écoulement de la vessie – hypertrophie de la prostate, grossesse, constipation ou opérations antérieures pour traiter d’autres formes d’incontinence.
• Consommation excessive de caféine ou d’alcool.
• Diminution de la fonction cognitive due au vieillissement, ce qui peut rendre plus difficile pour votre vessie de comprendre les signaux qu’elle reçoit de votre cerveau.
• Difficulté à marcher, ce qui peut mener à l’urgence de la vessie si vous êtes incapable d’aller aux toilettes rapidement.
• Vidange incomplète de la vessie, ce qui peut entraîner des symptômes d’hyperactivité vésicale, car il reste peu d’espace de stockage d’urine.

DOSSIERS SPÉCIAUX