×

#Santé: Comment éviter l’intoxication alimentaire en été

  • #Santé: Comment éviter l’intoxication alimentaire en été

On l’a tous vécu: maux de ventre, nausée, vomissements, diarrhée, fièvre et frissons en pleine nuit. On met la faute sur le dernier repas consommé au resto la veille et on jure de ne jamais plus y remettre les pieds.
Les maladies d’origine alimentaire peuvent survenir quelques heures après un repas, mais dans la plupart des cas, elles se manifestent de deux à cinq jours plus tard (dans certains cas, les symptômes apparaissent des semaines, voire des mois plus tard!). C’est pourquoi les causes de ce qui vous a rendus malades ne seront peut-être jamais trouvées, alors n’accusez pas trop vite le restaurant où vous avez mangé d’insalubrité.

Même les aliments préparés dans les meilleures conditions sanitaires peuvent vous rendre malade surtout en été parce que les bactéries adorent la chaleur. Par exemple, au-delà de 32°C, le nombre d’agents pathogènes présents dans la salade de pommes de terre se multiplie par dix en à peine une heure. À des températures idéales pour les bactéries, comme celle du corps humain, les populations bactériennes peuvent doubler en moins de 20 minutes.
Pour éviter de se rendre malade, voici quelques conseils d’experts.

1-Pour ce qui est de la viande il est conseillé de vérifier la cuisson au thermomètre afin d’éliminer les virus et les bactéries et de ne pas la consommer froide car on ne peut pas se fier à la couleur des aliments pour savoir s’ils sont bien cuits. Un hamburger, par exemple, pourrait vous paraître cuit à l’intérieur et encore contenir des bactéries nocives. Assurez-vous, à l’aide d’un thermomètre de cuisson, que les aliments ont atteint une température suffisamment élevée pour tuer toute bactérie pouvant causer une intoxication alimentaire. Les températures minimums à l’intérieur des différents types de viande sont les suivantes :71 °C (160 °F) pour la viande hachée, 74 °C (165 °F) pour les poitrines de poulet, et 63 °C (145 °F) pour les tranches de viande cuites à point.

2-Si, de nos jours, la mayonnaise est rarement responsable d’intoxications alimentaires, c’est parce que l’on choisit souvent de ne pas la préparer soi-même. La mayonnaise que l’on achète est acidifiée par souci de conservation et de destruction des agents infectieux

3-Les fruits et légumes frais seraient liés présentent un grand risque d’ intoxication alimentaires. Pour éviter les problèmes, il st recommandé de bien nettoyer les fruits et légumes, de se laver soigneusement les mains et d’utiliser une planche à découper différente pour la viande et pour les produits frais.

DOSSIERS SPÉCIAUX