×

Octobre rose: cancer du sein chez les hommes, une réalité méconnue mais existante.

  • Octobre rose: cancer du sein chez les hommes, une réalité méconnue mais existante.

 

À l’approche d’octobre rose, les campagnes de dépistage du cancer du sein se multiplient pour les 50 000 femmes touchées chaque année en France. Cependant, bien que l’incidence chez les hommes reste limitée (représentant de 0,5% à 1% des cas de cancer du sein selon l’OMS), 600 hommes en France sont touchés par cette pathologie méconnue, avec des diagnostics souvent tardifs en raison d’un manque de sensibilisation.

 

Le professeur François-Clément Bidard, spécialiste du cancer du sein chez les hommes à l’Institut Curie à Paris, explique les aspects de cette maladie lorsqu’elle affecte la population masculine, y compris les symptômes, les particularités et les facteurs de risque.

 

Le cancer du sein chez les hommes, bien que peu connu, est une réalité, car les hommes possèdent également une glande mammaire, bien que moins développée qu’chez les femmes. Les symptômes courants sont l’apparition d’une masse derrière le mamelon et/ou une rétraction mamelonnaire. En cas d’atteinte ganglionnaire, une masse de ganglions sous le bras peut être présente. Il est essentiel de consulter un médecin en cas d’anomalie au niveau des seins, bien que l’autopalpation ne soit pas courante en raison de la rareté de ce cancer.

 

Il n’y a pas de différence majeure entre les cancers du sein chez les hommes et les femmes. Cependant, en raison de la petite taille de la glande mammaire masculine, le cancer tend à se propager rapidement aux tissus environnants, comme la peau ou les vaisseaux sanguins.

 

Le cancer du sein chez les hommes est souvent diagnostiqué à un stade avancé en raison du manque de sensibilisation, du retard de diagnostic et de la rapidité de propagation de la maladie. Cela peut entraîner un recours plus fréquent à la chimiothérapie, bien que la dangerosité soit similaire à celle chez les femmes lorsque les stades sont équivalents.

 

Le principal facteur de risque est la prédisposition génétique, qui peut augmenter significativement le risque de cancer du sein chez les hommes. Environ 15 à 20% des cas sont hérités des parents. D’autres facteurs de risque incluent l’obésité, la cirrhose et une consommation excessive d’alcool, tous liés à une augmentation des hormones féminines dans le sang, favorisant le développement du cancer du sein.

 

Bien qu’octobre rose mette l’accent sur la sensibilisation au cancer du sein, les campagnes de dépistage ne sont pas courantes chez les hommes. En raison de la rareté de cette maladie chez la population masculine, les mammographies ne sont pas recommandées. Pour les hommes, un examen clinique chez un médecin est plus approprié pour détecter d’éventuelles anomalies.

DOSSIERS SPÉCIAUX