×

La tradition des « femmes girafes » perdure en Afrique du Sud malgré son déclin.

  • La tradition des « femmes girafes » perdure en Afrique du Sud malgré son déclin.

 

En Afrique du Sud et au Zimbabwe, la tradition des « femmes girafes » qui portent des anneaux autour du cou, des poignets et des chevilles continue de perdurer, bien que son essoufflement soit constaté.

 

Sophie Mahlangu, résidant en Afrique du Sud et membre de la tribu Ndébélé, est l’une des dernières à avoir été considérée comme une « femme girafe ». À l’époque de son mariage, les femmes recevaient des anneaux qu’elles pouvaient porter à vie, autour des poignets, des jambes et principalement du cou. Aujourd’hui, Sophie préfère des anneaux en plastique lors de cérémonies, mais autrefois, ils étaient en laiton. Il y a quelques années, elle a décidé de retirer son anneau du cou.

 

Au Zimbabwe, certaines femmes Ndébélés conservent leur mode de vie authentique. Installée au milieu des roches depuis le XIXe siècle, cette partie de l’ethnie vit en harmonie avec la nature. Les femmes Ndébélés du Zimbabwe ne portent pas d’anneaux, mais elles peignent également leurs maisons avec des motifs traditionnels. Les Ndébélés vivent quasiment en autosuffisance, sans eau ni électricité, et leur culture valorise les formes et les couleurs, perpétuant ainsi une longue tradition.

DOSSIERS SPÉCIAUX