×

Nawel Saadaoui: Nos révolutions ont été avortées par les islamistes aidés par les occidentaux

  • Nawel Saadaoui: Nos révolutions ont été avortées par les islamistes aidés par les occidentaux

(Interview Nawel SAADAOUI 2ème partie)

Dr Messaoudi :

Après ce long parcours, on a l’impression que vous n’êtes pas sortie de votre enfance… Avez-vous reçu une réponse de votre lettre à Dieu ?
-Dr Saadaoui :
Non je n’ai reçu aucune réponse parce que je n’avais pas trouvé la bonne adresse de Dieu. Cependant, nous devons comprendre que toutes les personnes qui prétendent être les représentants de Dieu sur terre ne sont que des menteurs finis.

Dieu n’a chargé personne de le représenter, il faut que cela soit compris par nous tous pour que nous puissions aller de l’avant. Personne n’a le droit de s’approprier Dieu et pourtant, c’est ce que font les mouvances islamistes. Si les jeunes comprennent cela, ces mouvances n’auront plus aucune crédibilité aux yeux de la jeunesse.

Nous avons aujourd’hui des jeunes qui adhèrent à Daech parce qu’ils sont convaincus que Dieu est adepte du sang et de la mort. Ceci –dit, nous ne pouvons pas leurs en vouloir parce qu’il existe des textes coraniques qui le disent clairement. J’ai passé dix ans de mon existence à comparer les trois textes religieux, ces derniers comportent des incitations claires au meurtre, ils comprennent, tous les trois, des incitations dangereuses.

Pour contourner ce danger, il faut que nos universitaires changent l’explication qu’ils offrent du texte religieux. Je sais que parmi vous, il existe des personnes qui ne partagent pas mon avis et je respecte cela. Les divergences peuvent être débattues par les idées et jamais par les armes. En Egypte, nous avons du sang au quotidien à cause de l’année que les Frères musulmans ont passé au pouvoir. Les extrémistes religieux haïssent la philosophie et la musique et œuvrent afin de les faire enlever des programmes scolaires et universitaires. Heureusement qu’on a fini par les éradiquer avec le soutien de l’Armée de Sissi. Avant de venir en Tunisie, j’étais en Angleterre. J’étais sidérée de voir que tous les intellectuels européens considèrent notre révolution en tant que coup d’Etat militaire. C’est comme s’ils oubliaient que Morssi n’a pas réussi à accéder à la magistrature suprême via des élections honnêtes mais à l’aide de grandes sommes d’argent suspectes. Après, lorsque je me suis rappelée de ce qu’ont fait les américains en Iraq, j’ai compris que seuls leurs intérêts les faisaient prendre des positions du genre. Il y a toujours eu une relation intime entre les mouvances religieuses, la colonisation et les dictatures locales. Toutes les révolutions arabes ont été avortées. Même chez nous où des jeunes révolutionnaires croupissent encore en prison pendant que Moubarak et sa famille ont été acquittés par la justice. Comme je suis votre invitée, je pense que j’ai le droit de critiquer votre gouvernement, qui, selon moi, n’est pas à la meilleure forme qui puisse être. Nos révolutions ont été avortées par des forces internes et externes pourtant, elles auraient pu inverser nos sociétés pour les rendre meilleures…

(à suivre)

DOSSIERS SPÉCIAUX