×

Le dysmorphisme Snapchat »: Un trouble de la perception de soi provoqué par les filtres !!

  • Le dysmorphisme Snapchat »:  Un trouble de la perception de soi provoqué par les filtres !!

Snapchat, Instagram… Les filtres sont très éphémères mais ils peuvent aussi avoir des conséquences lourdes et parfois même irréversibles chez certaines personnes plutôt jeunes. Ces personnes s’habituent à leur reflet modifié de leur téléphone. ILs en perdraient le contact avec leur réelle image si bien qu’ils ont recourt à la chirurgie esthétique. Ce phénomène a d’ailleurs désormais un nom.
C’est le « Dysmorphisme Snapchat ».

Le « dysmorphisme Snapchat » est un trouble de la perception de soi provoqué par la plateforme qui pousserait certains internautes à recourir à la chirurgie pour ressembler à leurs filtres préférés.
Grain de peau lissé, pommettes rehaussées, yeux de biche éplorée… sur la plateforme, les filtres utilisés au quotidien par les internautes influenceraient et biaiseraient la vision qu’ils ont d’eux-mêmes. Pire, ils les pousseraient à redoubler d’efforts pour leur ressembler dans la vie réelle. Et il y a désormais un nom pour désigner cette pathologie naissante : le « dysmorphisme Snapchat »
Le phénomène de fond n’est pas si nouveau. En 2016, une étude montrait déjà que l’exposition à des selfies sur Instagram menait à une baisse de l’estime de soi chez les adolescentes âgées de 14 à 18 ans, certaines jugeant même que les photos retouchées via Photoshop ou via les filtres de la plateforme leur paraissaient « réalistes ».
Alors que les magazines people et leurs photos retouchées faisaient déjà leur part du boulot, l’accès facilité et amplifié aux selfies et aux outils déformants pourrait bien accélérer le phénomène et fabriquer dans le même temps de nouveaux standards de beauté, encore et toujours impossibles à atteindre.

DOSSIERS SPÉCIAUX