×

Le come back de la mode du bracelet cheville

  • Le come back de la mode du bracelet cheville

Les origines du come-back du bracelet de cheville sont multiples. Au défilé Louis Vuitton de l’automne-hiver 2015-2016 qui a eu lieu en mars dernier déjà, les modèles portaient des bracelets de cheville. Mais dès lors qu’on repère une tendance sur un podium, même si la collection est prévue six mois plus tard, on essaie de l’appliquer à la saison en cours. On a aussi remarqué que des chaussures  présentées lors de cette Fashion Week sont particulièrement travaillées autour de la cheville, avec des jeux de lacets, qui se terminent avec des pompons par exemple. On parierait presque nos prochaines vacances sur le fait que Jenna Lyons, la directrice artistique de J.Crew va nous dessiner des bracelets de cheville pour l’été 2016. Mais on aura l’occasion d’en reparler d’ici là.

Pour certaines, ce retour du bracelet de chevilles prôné par certaines filles de la mode ne serait qu’une récupération fashion de ce qui existe déjà depuis belle lurette. Pour Justine Mauvin, surfeuse professionnelle et égérie de la marque Roxy, les bracelets de cheville font partie de son « uniforme » depuis des années. « L’hiver ça gêne avec les chaussures montantes mais dès que les sandales sont de retour, je n’hésite pas, et surtout pieds nus. » D’après elle, c’est l’univers de la mer qui exerce un ascendant : « Je pense en effet que le monde du surf peut influencer celui de la mode ». Maud et Marie ne sont pas professionnelles mais sont passionnées par le surf, et elles pensent la même chose. Des bracelets de cheville, elles en portent depuis des années. Cet effet de mode, elles n’y croient pas vraiment. Pour Marie, porter un bracelet de cheville est directement lié au surf. « Moi c’était au Maroc, à Taghazout, un spot où des tanneurs viennent vous vendre des bracelets tressés en cuir de différentes couleurs super résistants. On le met à la cheville pour le garder et se souvenir d’un moment, et puis après on l’oublie presque et il fait partie de nous, c’est un souvenir et une appartenance. » De quel côté le portent-elles ? Maud n’hésite pas une seconde. « La cheville droite, c’est rituel je dirais. Petit rituel idiot parce que quand je rentre dans l’eau c’est toujours le pied droit en premier. D’ailleurs bientôt je pense me faire un tatouage sur cette cheville avec un motif écaille de poissons ». Il n’y a rien d’obligatoire néanmoins.

 

 

DOSSIERS SPÉCIAUX