×

Connaissez-vous les différents types de gommage pour le visage ?

  • Connaissez-vous les différents types de gommage pour le visage ?

Femmes Maghrébines –

Si la plupart des femmes oublient l’étape exfoliation dans leur routine beauté, c’est parce que très souvent, elles ne savent pas si le gommage est réellement préconisé pour leur type de peau. Cela s’explique notamment par la multitude de gommages (et la multitude d’actifs) que l’on retrouve sur le marché cosmétique.
Les peaux sensibles sont sans aucun doute les plus frileuses face à l’exfoliation cutanée : avec leur barrière hydrolipidique qui réagit à la moindre contrariété, celle-ci n’est pas toujours suffisamment résistante pour protéger la peau efficacement… Alors lorsque les peaux sensibles sont sur-sollicitées par un gommage trop abrasif, des sensations d’inconfort, des irritations, mais aussi un phénomène de micro-inflammations apparaissent.

Le secret pour un gommage visage réussi – même lorsque votre peau est ultra-sensible ? Adopter les bons gestes et les bonnes textures !
Principe d’un gommage
Le gommage du visage est un geste important :
• En effet, les cellules de l’épiderme se renouvellent régulièrement et migrent vers la surface de la peau.
• Si on les laisse s’accumuler, le teint devient gris, terne et manque d’éclat. La peau étouffe.
• En éliminant ces cellules mortes, le gommage du visage permet :
o de désincruster les pores de la peau ;
o de favoriser la pénétration et l’assimilation des produits utilisés après le gommage, tels que les masques ou crèmes hydratantes ;
o d’activer la circulation sanguine et la régénération cellulaire ;
o de réduire les rides et ridules.

Les différents types de gommage pour le visage

Le gommage acide : il s’agit d’un gommage chimique qui s’inspire des méthodes professionnelles très célèbres en dermatologie. Les acides utilisés sont des AHA et des BHA (issus d’acides de fruits ou de composés organiques) et agissent sur les impuretés non pas par des gestes mécaniques, mais par des desquamations. Avec eux, il n’y a aucun frottement de grains sur la peau : c’est l’exfoliation idéale pour les épidermes en recherche d’éclat.

Les principaux acides utilisés dans ce type de gommage sont :

– L’Acide Lactique (AHA), issu de la fermentation du lait, mais il est aussi possible de le retrouver dans plusieurs fruits de façon synthétisée. C’est un excellent actif pour lutter contre les peaux en manque d’éclat, ou bien pour atténuer les tâches pigmentaires.
– L’Acide Glycolique (AHA), issu de la canne à sucre, idéal pour prévenir du vieillissement cutané.
– L’Acide Salicylique (BHA), que l’on utilise majoritairement pour traiter les peaux grasses en surproduction de sébum, mais aussi les peaux sujettes aux imperfections. Il est lipophile (ce qui signifie qu’il est soluble dans l’huile) et lui permet d’être un allié de taille face aux comédons et aux microkystes.

Le gommage enzymatique : comme le gommage acide, c’est un gommage chimique sans grain. Ses enzymes végétales issues des enzymes de fruits (aussi connues sous le nom de protéases) sont très bien tolérées par l’épiderme. Légèrement plus doux que le gommage aux acides, il convient à toutes les peaux.

Le gommage mécanique ou gommage à grains : comme son nom l’indique, ce gommage classique possède une formule à grains, très prisée en cosmétique. Si les grains peuvent être issus d’agents synthétiques ou d’agents naturels, ce type de gommage est la plupart du temps déconseillé sur les peaux sensibles qui risquent de s’irriter si les grains sont trop abrasifs. Pourtant sa sensation sur la peau est l’une des plus appréciées…

DOSSIERS SPÉCIAUX