×

Confinement : La famille est l’endroit de tous les risques !!

  • Confinement : La famille est l’endroit de tous les risques !!

Il y a la crainte d’être infecté par le coronavirus. Mais pour certains enfants et certaines femmes, une autre crainte : celle d’être maltraité et violenté. Confinement oblige
Quelles peuvent être les conséquences du confinement sur les violences intrafamiliales?
La vie de famille est bouleversée, le couple est ensemble toute la journée, les enfants ont des devoirs à faire et les parents ont du télétravail, on ne voit plus ses collègues, ses grands-parents, ses amis.
Le confinement peut en effet poser des soucis dans les couples, nous vivons une situation exceptionnelle, tout est bouleversé car ce ne sont pas les vacances. L’inquiétude pèse, l’ambiance s’en ressent, on entend des informations anxiogènes et on ne sait pas combien de temps ça va durer.
. Certains d’entre nous, comme les professions libérales et indépendantes, les commerçants, peuvent se retrouver dans une incertitude économique, redouter les conséquences de cette crise sur leur avenir, les problèmes financiers, le chômage, la faillite… Cela peut avoir des conséquences sur la gestion du stress et de l’agressivité. Le sentiment de promiscuité sera exacerbé s’il y a déjà des tensions dans le couple ou si nous avons des enfants trop jeunes pour s’occuper seuls et qui demandent une disponibilité de tous les instants ; paradoxalement, ce serait plus facile dans les familles de plus de deux enfants, selon plusieurs études : ils jouent ensemble, laissant du répit à leurs parents. En temps normal, les enfants sont déjà un sujet important de discorde dans les couples. Durant le confinement, les tensions peuvent être encore plus fortes
Que faire pour que cela se passe au mieux ?
On n’a aucune expérience, mais il faut se rassurer, donner à la famille un cadre sécurisant, garder des rythmes, garder des horaires entre la semaine et le week-end, le mercredi pour les enfants. Ne pas laisser tout s’étaler comme si on était sans guide, sans cadre.
Ces rythmes nous aident à nous organiser.
Pour le couple, il faut trouver des moments où on est seul, pour mieux se retrouver pendant les repas. Il faut différencier les activités dans la journée.
Cette « pause » forcée est aussi l’opportunité de se reposer, de jardiner, de lire, de mettre de l’ordre dans ses papiers, de faire du bricolage, de la décoration ou de cuisiner.

DOSSIERS SPÉCIAUX