×

Pourquoi ai-je des araignées chez moi et comment m’en débarrasser ?

  • Pourquoi ai-je des araignées chez moi et comment m’en débarrasser ?

 

 

Les araignées sont omniprésentes dans nos intérieurs, que vous habitiez en ville ou à la campagne, dans une maison ou un appartement. Bien que leur présence puisse être dérangeante, elle n’est généralement pas dangereuse. Christine Rollard, biologiste aranéologue au Muséum national d’histoire naturelle de Paris (MNHN), explique pourquoi elles sont attirées par nos maisons et pourquoi il vaut mieux les laisser tranquilles.

 

Pourquoi ai-je des araignées chez moi ?

 

La France métropolitaine abrite plus de 1 600 espèces d’araignées. Ces petites créatures jouent un rôle crucial en chassant divers insectes comme les moucherons, moustiques et mouches. Christine Rollard explique que les araignées pénètrent dans nos maisons en quête de nourriture et d’un habitat approprié. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, elles sont présentes toute l’année, mais se font discrètes dans les pièces peu fréquentées et sombres.

 

Nos intérieurs ne sont généralement pas envahis car les araignées régulent leur propre population, allant même jusqu’à se manger entre elles si nécessaire.

 

Qu’est-ce qui attire les araignées dans nos maisons ?

 

Les araignées sont attirées par des environnements sombres et abrités comme les sous-sols, garages et greniers. Elles trouvent refuge dans les coins tranquilles des chambres, salons, cuisines et salles de bain. La présence d’insectes comme les mouches et moustiques peut également les inciter à s’installer chez vous. Une végétation dense près des fenêtres ou des portes peut faciliter leur entrée.

 

Comment les araignées s’introduisent-elles chez nous ?

 

Les araignées entrent par les fenêtres, portes, trous et fissures dans les murs. Elles peuvent également passer par les balcons, toits, caves, cheminées et conduits de ventilation. Elles ne distinguent pas l’intérieur de l’extérieur et cherchent simplement un endroit abrité.

 

Quelles araignées trouve-t-on dans nos intérieurs ?

 

Seules une dizaine d’espèces vivent régulièrement dans nos maisons, notamment les pholques (Pholcus phalangioides), les tégénaires (Eratigena atrica) et les zoropses (Zoropsis spinimana). Les pholques sont reconnaissables à leurs longues pattes fines et se trouvent souvent dans les endroits peu fréquentés. Les tégénaires, plus imposantes et velues, vivent dans des toiles en nappe prolongées par un entonnoir. Les zoropses, quant à elles, ne fabriquent pas de toiles et chassent à la nuit tombée.

 

La présence d’araignées doit-elle nous inquiéter ? Sont-elles dangereuses ?

 

Les araignées de nos intérieurs sont inoffensives pour les humains. Leur venin est utilisé principalement pour se nourrir et elles jouent un rôle de régulateurs en éliminant des insectes nuisibles. Les morsures d’araignées sont rares et généralement sans gravité.

 

Pourquoi faut-il éviter de tuer les araignées chez soi ?

 

Les araignées ne représentent pas une menace pour l’homme et agissent comme des insecticides naturels. Les tuer perturberait l’équilibre écologique de votre intérieur et pourrait favoriser la prolifération d’autres insectes. Les insecticides chimiques sont inefficaces contre les araignées et peuvent être nocifs pour les humains et les animaux domestiques.

 

Comment les faire fuir et ne plus avoir d’araignées à la maison ?

 

Si vous êtes particulièrement gêné par leur présence, il existe des mesures pour les dissuader sans les éradiquer :

 

1. Capturez-les avec un verre et relâchez-les à l’extérieur.

2. Réduisez la présence d’insectes dans votre maison.

3. Faites régulièrement le ménage pour éliminer les toiles.

4. Scellez les fissures et trous dans les murs.

5. Installez des moustiquaires aux fenêtres.

 

Christine Rollard déconseille l’usage de répulsifs naturels comme l’huile essentielle de menthe poivrée, de lavande ou de citron, qui sont inefficaces. En somme, il vaut mieux apprendre à cohabiter avec ces petites bêtes bénéfiques pour notre environnement.

 

Sources :

– Office pour les insectes et leur environnement (OPIE)

– Je n’ai plus peur des araignées ! par A. Mokeddemn & C. Rollard, Dunod, 2018

– 50 idées fausses sur les araignées par C. Rollard, Éditions Quae, 2022

DOSSIERS SPÉCIAUX