×
  • Bruncher en famille

Les joies du confinement !

  • Les joies du confinement !

Par Fatma Smida –
Au départ… On essaye d’être positif…
Enfermés chez nous avec notre famille… Ce n’est pas si mal que ça !
Tu réalises que depuis le voyage de noces tu n’as pas passé autant de temps d’affilé avec ton conjoint… Tu te dis que c’est une excellente chose… Le rythme de la vie, le travail, la maison, les enfants vous empêchent de passer du temps ensemble… Ah oui, il y a les enfants aussi…
Tu passes alors à la V2.0 du voyage de noces… Dans ta positivité poussée à son extrême tu te dis que c’est comme si c’était un voyage en famille… Du temps ensemble… Des repas partagés et des jeux de sociétés, des soirées cinéma avec pop-corn and co.
Au bout d’une semaine, aller soyons généreux : au bout d’une dizaine de jours le tour est fait : cinéma à la maison, cuisine, cours de danse (tous type de danse), jeux de société…
Tu réalises d’abord qu’une semaine de vacances en famille est largement suffisante, après tu commences à chercher quelques moments de solitudes et c’est là où tu commences à apprécier les moments de solitude sous la douche et aux toilettes, ou tu commences à lancer des challenges à tes enfants : genre passer 24h sans sortir dans leurs chambres, ou passer deux heures dans le bain et le meilleur challenge celui qui reste silencieux le plus longtemps gagne ! Mais les challenges sont fun juste les quatre ou cinq premiers jours.
Il faut trouver autre chose.
Après il y a le grand enfant… Le conjoint… Lui c’est une autre histoire !
Et non ce n’est pas un deuxième voyage de noces, c’est un peu différent… Très différent… C’est plus un avant-goût d’une vie de retraités sédentaires… La même routine… Les petites querelles, genre pourquoi tu n’as pas cette épice au lieu de l’autre, ce n’est pas assez cuit, c’est trop cuit et oui j’ai oublié un détail : quand le conjoint est un cordon bleu ça complique les choses ! Tu as l’impression que tu partages ton repas avec un critique culinaire ou plutôt une version domestique de « cauchemar en cuisine » !
La cuisine ! Le lieu du crime !
Jamais je ne pensais que cet endroit était aussi dangereux… Et inspirant !
Tous les ustensiles sont des armes potentielles, les couteaux c’est du classique… Un peu comme le générique de la série « Scènes de ménages » où on voit des projectiles tout droit sortis de la cuisine balancés entre couples.
L’étape d’après, tu essayes de rattraper tes pensées positives à coup de méditation, musique, etc…
Tu essayes de voir les côtés positifs (il y en a ?), les répercussions positives sur la planète et l’environnement… Les seins qui se libèrent… La peau qui respire… Et au bout de 45 jours de confinement une production d’électricité à domicile qui pourrait illuminer tout le quartier (y a pas plus écologique !) … Toute la maison est sous haute tension !
Encore 15 jours à tenir !

DOSSIERS SPÉCIAUX