×
  • Bruncher en famille

A la mémoire d’un géant : Sid Ahmed BRAHIM – Par Nesrine Ben Khedija

  • A la mémoire d’un géant : Sid Ahmed BRAHIM – Par Nesrine Ben Khedija

Je ne vous parlerai pas de l’enseignant passionné ni du militant infatigable….je vous parlerai de l’homme hors comme il n’en existe plus beaucoup et du camarade honnête et intègre et fervent défenseur de la cause palestinienne.
Ahmed Brahim ou Sid Ahmed comme l’appelaient tous ceux qui le connaissaient ,né le 14 juin 1946 dans la presqu’île de Zarzis et mort le 14 avril 2016 à Tunis après un long combat avec la maudite maladie .
Cet homme politique et syndicaliste était Premier secrétaire du mouvement Ettajdid, et fut le candidat de son mouvement à l’élection présidentielle tunisienne de 2009, sous la bannière de l’Initiative nationale pour la démocratie et le progrès (INDP) et en 2009 ce ci n’était pas du tout facile.
Professeur de français à l’université et spécialiste de linguistique comparée avec une plume magnifique, il est brièvement ministre de l’Enseignement supérieur dans le gouvernement de transition formé par Mohamed Ghannouchi (il dépose sa démission)en 2011 puis membre de l’assemblée constituante où il a été député volontaire depuis la fin de la période prévue pour cette assemblée :Comme la plupart des chefs de partis (à l’époque j’étais premier secrétaire d’Ettajdid), je m’étais engagé à la veille des élections de 2011, à ce que la durée de l’ANC n’excède pas un an. En décembre 2011, en tant que député, je me suis battu avec les autres collègues démocrates, pour l’inscription de cette durée maximale d’une année dans la « petite Constitution », proposition rejetée par les députés de ce qui allait être la Troika, de même qu’une deuxième proposition d’envisager une prolongation de 6 mois à ce délai de 1 an ) L’échéance de 18 mois coïncidant avec fin avril 2013, j’ai déposé au bureau de l’ANC le 29 avril 2013, une demande adressée au président MBJ de mettre fin à mon indemnité parlementaire ainsi qu’à toutes les primes qui y sont liées, et de me considérer comme un député travaillant selon le principe du bénévolat et soumis à toutes les obligations mentionnées dans le règlement intérieur de l’assemblée! Ça c’est Ahmed BRAHIM.
En 2014, il fut décoré des insignes de chevalier de l’Ordre tunisien du Mérite.
Je me rappelle très bien de lui , de son rire et de son humour .
Il était très sympathique et très agréable .
Rien ne valait une discussion avec sid Ahmed : une encyclopédie humaine.
Ce n’est pas uniquement la gauche qui a perdu un géant mais toute la Tunisie.
Ahmed Brahim,
le Militant courageux
le Patriote sincère
Le Camarade infatigable
L’homme tout Sourire
Ahmed, l’être Lumineux. C’est ainsi que le décrit sa femme et sa compagne de vie Lylia kachoukh Brahim et c’est ainsi que je le vois.
Repose en paix Sid Ahmed .
خضر مرابعنا … زرق سناجقنا…بيض أيادينا ،بيض أيادينا ،بيض أيادينا

DOSSIERS SPÉCIAUX