×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Maman, épouse ou femme, comment trouver son équilibre?

  • Maman, épouse ou femme, comment trouver son équilibre?

 
« Les femmes sont l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. », dieu la créa ainsi, elle est le noyau, le centre et elle assume tous les rôles : femme, épouse, mère…Outre son rôle professionnel et économique, cette belle création de dieu se veut parfaite et brillante sur tous les fronts. Malheureusement, la tâche s’avère difficile et peu, très peu de femmes arrivent à trouver un juste milieu et à se donner de façon équitable…Alors, doit-on choisir ou privilégier tel ou tel rôle au dépend d’un autre ?
Pour répondre à nos questions nous nous sommes adressées au Docteur Ines Derbel, Psychiatre-Sexologue et membre du bureau exécutif de la Société Tunisienne de Sexologie Clinique et c’est avec plaisir qu’elle a répondu à nos questions.
Pourquoi les femmes se perdent entre les trois rôles ?
La femme représente le pivot du foyer, c’est sur elle que repose toute la logistique et l’organisation du quotidien, de la gestion du foyer (repas, ménage, vaisselle, linge…) à l’éducation des enfants (activités, devoirs, temps à leur accorder pour discuter ou jouer avec eux) en passant par le bien-être du mari. Ça représente beaucoup pour une seule personne surtout si elle a en plus une activité professionnelle, ou des enfants en bas âge, et même si elle est aidée, elle peut être vite dépassée par le manque de temps ! C’est ce dernier qui représente le principal facteur de stress pour les femmes, car elles doivent quotidiennement jongler d’un rôle à l’autre.
En effet, se défaire d’une casquette pour en endosser une autre, peut s’avérer être très difficile et très souvent il y a un rôle qui prime au dépend des autres selon la personnalité de la femme et son background culturel et social.
Y’a t-il un rôle qu’il faut privilégier ?
Tous les rôles sont à privilégier ! Pour le bon équilibre de la femme, il ne faut pas qu’il y’en ait un qui empiète sur les autres. C’est tout aussi important d’être une bonne mère, qu’une bonne épouse. Et c’est primordial que la femme soit épanouie dans son identité de femme, qu’elle ait ce petit « espace » personnel, loin des enfants et du mari pour se ressourcer et être ensuite bien dans sa peau et disponible pour les gens qu’elle aime.
Quels sont les problèmes qui peuvent survenir à cause d’un tel déséquilibre (d’après votre expérience pratique et les patientes qui viennent vous voir)?
Malheureusement dans notre société, c’est le rôle de mère qui est mis en avant et très souvent la femme s’enlise dans son quotidien de maman. Elle en oublie son rôle d’épouse, le mari se trouve alors mis à l’écart et ça crée soit une froideur soit au contraire des tensions au sein du couple, pouvant même aller jusqu’à la crise insoluble et à la séparation.
Il arrive aussi qu’elle néglige son rôle de femme (prendre soin d’elle-même, sorties entre copines, moments à passer seule à se détendre…) et il en découle une fatigue, une sensation d’oppression, d’irritabilité pouvant d’une part impacter la relation de couple, et d’autre part aller jusqu’à des troubles psychiques tels que les troubles anxieux ou la dépression.
Dans de rares cas, on peut voir des femmes qui culpabilisent de ne pas bien assumer leur rôle de mère (soit parce que c’est la vérité, soit parce qu’elles sont obsessionnelles et perfectionnistes) et là aussi ça peut déboucher sur les mêmes troubles psychiques.
Quels conseils pouvez vous donner aux femmes pour qu’elles puissent arriver à être à la fois une bonne mère , une bonne épouse et une femme qui se néglige pas?
Il faut s’investir totalement dans les trois rôles ! La femme moderne peut attribuer un rôle à chaque plage horaire, elle peut être femme au cours de la journée (réaliser ses ambitions professionnelles, voir ses amies, s’accorder des pauses détentes entre midi et deux…), reprendre son rôle de mère quand les enfants sont rentrés de l’école puis passer au rôle d’épouse une fois les enfants couchés. Il faut savoir aussi préserver le couple et veiller à garder l’habitude d’escapades amoureuses en tête-à-tête sans les enfants.
Evidemment que ça nécessite de l’énergie de jongler entre 3 rôles mais c’est une question d’habitude ça se fera naturellement après. L’essentiel c’est de ne négliger aucun des rôles car chacun est important pour l’épanouissement personnel de la femme.
Par Jihène Sayari

DOSSIERS SPÉCIAUX