×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Le 13 novembre : soyons gentils

  • Le 13 novembre : soyons gentils

L’idée est née au Japon en 1963, avec le Small Kindness Movement («Mouvement de la petite gentillesse»), En 1997, le mouvement est devenu mondial et compte désormais plus de 25 pays membres dans le monde. Aujourd’hui, le monde entier est appelé à célébrer la journée internationale de la gentillesse.
A cette occasion nous mettons l’accent sur les bienfaits de cette qualité.
Une étude publiée en 2001 dans le Journal of Health and Social Behavior a révélé que les personnes faisant du bénévolat étaient moins dépressives et anxieuses que les non-bénévoles, les personnes actives auraient aussi une meilleure espérance de vie, ressentaient une plus grande satisfaction, avaient une plus grande volonté de vivre et une meilleure estime d’eux-mêmes.
Une autre étude parue en 2001 dans la revue Psychological Science a démontré que la gentillesse influe aussi sur notre système cardio-vasculaire, selon des tests qui ont été réalisés sur des volontaires ayant subi une agression. Après les analyses des électrocardiogrammes et des mesures physiologiques, le résultat était limpide: les premières pensées négatives avaient entraîné une élévation de leur rythme cardiaque et de leur pression artérielle, tandis que sur la deuxième phase du test, le stress avait disparu et les indicateurs étaient pratiquement revenus à la normal.
La gentillesse entraîne la gentillesse
Une étude également publiée dans la revue Psychological Science en 2010 et relayée par le site Mademoiselle a déduit que la gentillesse entraîne la gentillesse. Pour parvenir à cette conclusion, des chercheurs de l’université de Cambridge au Royaume-Uni ont montré à deux groupes d’individus des clips vidéo.
Les premiers ont visionné un documentaire sur la nature, considéré comme «neutre». Les seconds ont regardé des images montrant des musiciens en train de remercier leur chef d’orchestre, censées éveiller l’empathie chez eux.
À l’issue de ces visionnages, les membres du groupe 2 étaient plus enclins à aider les chercheurs. En effet, ils ont été plus nombreux à accepter de participer gratuitement à une seconde expérience que ceux du groupe 1.
Même résultat lors d’une seconde expérience: ceux qui avaient regardé la vidéo des musiciens ont pris plus de temps à remplir un formulaire fastidieux que ceux du premier groupe.
Par ailleurs, d’après des travaux américains compilant quatre études et publiés en 2011, les employés les plus désagréables gagneraient plus d’argent que leurs gentils collègues. Après avoir étudié le lien entre fiches de paie et comportements des salariés, les auteurs de cette enquête ont montré que les hommes les plus agressifs touchaient en moyenne un salaire plus élevé que les autres (+18%). Cet écart était moindre chez les femmes (5,47 %). À l’inverse, les hommes plutôt gentils et agréables sont désavantagés par leur comportement qui entre en conflit avec les normes sociales sur la masculinité.
Vous n’allez pas croire ! La gentillesse est d’après une étude suédoise publiée en 2014, une méthode très efficace dans les techniques d’interrogatoire.
Cette étude prouve qu’en étant plus respectueux et plus calme avec un suspect, les forces de l’ordre obtiendraient davantage d’informations qu’en usant de la violence.

DOSSIERS SPÉCIAUX