×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Béji Caid Essebsi, rentrez dans l'histoire par la grande porte. Impliquez les femmes.

  • Béji Caid Essebsi, rentrez dans l'histoire par la grande porte. Impliquez les femmes.

 

Béji Caid Essebsi, rentrez dans l’histoire par la grande porte. Impliquez les femmes.

Par Pr.Chokri Mamoghli

Les élections législatives viennent de s’achever. accouchant de leurs lots de résultats prévisibles et de surprises déstabilisatrices pour certains et réconfortantes pour d’autres. Elles sont désormais derrière nous. Le parti Nidaa Tounes qui n’existait pas en 2011, est aujourd’hui la principale force politique du pays.

Un homme est derrière ce succès. Mr Béji Caied Essebsi. Sans tomber dans l’idolâtrie et le culte de la personne, l’homme a de nombreux défauts et présente comme tout le monde, des points faibles multiples, il est possible d’affirmer sans l’ombre d’un doute, qu’il a été derrière ce phénomène politique, ce grand fait dans l’histoire des pays arabes. Pour la première fois un pouvoir islamiste est battu démocratiquement, par les urnes.

Sa lecture du paysage politique au lendemain du 23 octobre 2011, des rapports de force qui prévalaient à l’époque, son analyse de la réalité sociologique tunisienne, ont été les bonnes. L’homme ne s’est pas trompé. En juin 2012, un boulevard politique s’offrait à tous ceux qui voulaient le prendre. Face à Ennahdha, il y avait  le néant. Ettakattol qui auraient pu jouer le rôle de principal parti civil, moderniste et d’opposition, s’est fourvoyé faute d’une vison stratégique de la part de Mustapha Ben Jaafar et de son mentor Ahmed Mistiri. Leur myopie politique  les a amenés à s’acoquiner avec les maîtres du moment et à perdre leur clientèle politique.

Mr Caied Essebsi a fait la bonne lecture, a su attirer la société civile, mobiliser ses relais internationaux, impliquer les élites politiques déçues par les partis perdants de 2011. Il a agi en stratège. Il va au devant d’une victoire probable à la présidentielle.

Mr Caied Essebsi n’est pas à son coup d’essai. En 2011, il a assumé le pouvoir en plein tempête, alors que d’autres ont quitté le navire à la première menace de mort, BCE n’a pas reculé. Sa gestion n’a pas été exempte d’erreurs, notamment économiques, de bourdes télévisuelles et  de déclarations maladroites. Il a cependant mené le pays à des élections démocratiques. Qui peut le nier aujourd’hui? Qui ose remettre en cause cette vérité? Une fois les résultats connus, il a remis le pouvoir à qui de droit. Là où d’autres auraient tergiversé, louvoyé, BCE a agi en démocrate et en homme d’Etat.

Aujourd’hui à la veille de la présidentielle, nous le rassurons en lui disant qu’il est déjà rentré dans l’histoire de la Tunisie contemporaine. En l’espace de trois ans, il a réalisé une oeuvre monumentale. Mettre en place un Assemblée Constituante et rééquilibrer le paysage politique tunisien resteront à jamais dans les livres d’histoire de la Tunisie.

Mr Caied Essebsi peut faire encore mieux. Il peut figurer dans le panthéon de nos hommes et de nos femmes illustres. Kheireddine, Tahar Haddad, Mohamed Ali Hammi, Farhat Hached, Radhia Haddad, Tahar Ben Achour, Habib Bourguiba. Oui BCE peut être avec eux. Il doit continuer à être démocrate et rassembleur comme il l’a été jusqu’ici depuis trois ans. Il doit aussi impliquer les femmes. pas marginalement  mais créer une rupture. Une cassure. Briser le train-train des gouvernements où les femmes servent de décours. Une par ci, un autre par là et le tour est joué. Non.

Je m’adresse à lui en lui disant, Mr Caied Essebsi, sachez qu’elles ont été votre principale force d’appui, votre soutien dans l’opinion publique. Par les écrits, par les manifestations, par la force de conviction, dans les familles, dans la rue, dans le milieu professionnel, partout, elles vous ont soutenu, défendu. Sachez les impliquer, leur assurer la représentation nécessaire. Soyez comme Bourguiba. Montrez par les actes et non pas uniquement, par le discours que vous êtes un moderniste. Assurez la parité gouvernementale. 50/50. Hommes/Femmes. On tentera de vous rouler dans la farine. Résistez.

Montrez aux femmes qu’elles ont eu raison de vous soutenir.

DOSSIERS SPÉCIAUX