×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Diabétiques: 8 Conseils pour vous durant le mois Saint

  • Diabétiques: 8 Conseils pour vous durant le mois Saint
  • ????????????????????????
  • diabet

Diabétiques

 8 Conseils pour vous durant le mois Saint

Le jeûne présente des risques et des complications pour la personne diabétique, en fonction de son état de santé et de l’évolution de son diabète, pratiquer un jeûne répété pendant le mois de ramadan. Nous vous présentons quelques conseils médicaux pour les patients diabétiques durant le mois de saint :
 

  •  En premier lieu, consulter et discuter avec son médecin traitant ou son diabétologue avant le début du ramadan, ce sont les seuls interlocuteurs compétents pour juger de l’état de santé du patient et adapter son traitement. Il y a des risques que le ramadan pratiqué sans un suivi médical préalable aboutisse à certaines complications.

 

  • S’auto-surveiller constamment leurs niveaux de glycémie à la maison. Pour les hypoglycémique, si le niveau de glucose dans le sang tombe au-dessous de 3,5 mmol / l, ils devraient cesser le jeûne immédiatement.

 

  • Si ils souffrent d’une hyperglycémie (taux de glucose sanguin plus de 16 mmol / l), ils devraient également rompre le jeûne sans délai.

 

  • Les repas pendant le ramadan devrait consister en un régime alimentaire équilibré et sain. Il devrait viser à maintenir une masse corporelle constante. Il faut éviter les aliments riches en glucides et en graisses.

 

  • Une activité physique excessive peut conduire à un risque plus élevé d’hypoglycémie et doivent être évités, en particulier durant les quelques heures avant la rupture du jeûne.

 

  • Chez certains patients diabétiques de type 1, diabète mal contrôlé, l’exercice peut conduire à une hyperglycémie sévère.

 

  • Lorsqu’un patient est traité sous insuline basale qu’elle soit seule ou associée avec des comprimés ou avec des bolus d’insuline rapide, l’insuline basale doit être poursuivie, les bolus seront adaptés en fonction de la prise alimentaire, il n’y a donc pas d’incompatibilité absolue avec le jeûne.

 

  • Les insulines rapides doivent être suspendues lorsqu’elles précèdent les repas qui n’ont pas lieu. Par contre, en cas de traitement avec des insulines pré-mélangées, soit le schéma insulinique est modifié, soit si cela est trop compliqué, voire impossible, le ramadan est alors contre-indiqué.

Par ABC

DOSSIERS SPÉCIAUX