×
  • The Mirage Hammamet
  • Marriott Sousse
  • ATB
  • Banque de Tunisie et des Emirats

Graviola : Un miracle naturel qui met fin au cancer

  • Graviola : Un miracle naturel  qui met  fin au cancer
  • graviola (1)
  • Cancer-insurance-policy

On dit souvent que « la nature est bien faite ».Une vérité qu’à chaque fois les miracles naturelles la prouvent. Une autre merveille naturelle a été découverte par l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) lors d’une étude menée récemment qui a dévoilé que les feuilles de l’arbre Graviola tuent les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines.
D’où vient « Graviola » ?
Le corossol, appelé aussi corossol épineux, cachiment ou encore anone, comme d’autres fruits des arbres du genre Annona, est le fruit du corossolier (Annona muricata, de la famille des Annonaceae), qui pousse en Afrique, en Amérique et en Asie. Sur le plan diététique, le corossol est riche en glucides, notamment en fructose, et il contient des quantités assez importantes de vitamine C, vitamine B1, et vitamine B2.
Une efficacité, 10000 fois plus puissant que la chimiothérapie
Les feuilles du corossol (son nom en anglais) sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon ce qui les fait  donc un remède naturel et  miracle pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie.
C’est une découverte prouvé après des tests de laboratoire effectués depuis 1970 et qui ont montré son efficacité en ce qui concerne le ralentissement de  la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer.
Après la découverte…
Une importante société pharmaceutique américaine a décidé de consacrer près de sept ans pour essayer de synthétiser deux des ingrédients actifs  anti-cancer Graviola. Mais elle a échoué à le faire. L’original tout simplement n’a pas pu être reproduit. Il n’y avait aucune façon dont la société pharmaceutique en question avait été en mesure de protéger leurs propres intérêts, et récupérer l’argent investi dans la recherche. Cette société pharmaceutique a abandonnée le projet et a alors décidée de ne pas publier les résultats de ses recherches.
Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976. Les résultats ont montré que les feuilles et les tiges de Graviola se sont révélées efficaces pour attaquer et détruire les cellules malignes. Inexplicablement, les résultats ont été publiés dans un rapport interne, mais jamais rendus publics. (Source)
 

DOSSIERS SPÉCIAUX