×

Qui sont les manipulateurs ? Ces terroristes du sentiment ?!!

  • Qui sont les manipulateurs ?  Ces terroristes du sentiment ?!!

Femmes Maghrébines –

On les croise partout: au boulot, en amour… Ces experts en grignotage de cerveau peuvent frapper partout et à tout moment. Votre patron, par exemple. Il a soudainement besoin de vous pour un dossier délicat: « Tu es le seul à pouvoir me donner un coup de main. »
« La manipulation est une forme de chantage émotionnel. On met en marche un comportement pour pousser l’autre à penser, à ressentir ou à agir, sans s’en rendre compte, de la manière dont le manipulateur veut qu’il le fasse »
Ainsi, une personne manipulatrice peut vous motiver à faire ce qu’elle veut parce qu’elle touche chez-vous une corde sensible et provoque un malaise ou une émotion que vous ne voulez pas ressentir. Personne n’aime souffrir et ressentir de la culpabilité, de la peur, de l’insécurité, de l’impuissance, du doute, etc. Alors, vous êtes dans ce cas manipulé parce que vous voulez éviter une souffrance.
le manipulateur en ceci qu’il sait jouer sur nos cordes sensibles, presser le bon bouton, actionner le levier qui sait nous mobiliser. Ainsi, si vous êtes perfectionniste, le manipulateur vous soumettra mine de rien un boulot mal terminé en vous demandant un tout petit peu d’aide ‘pour la touche finale’ (norme de collaboration), tout en ayant comme objectif clair que vous fassiez le boulot à sa place.
Si vous êtes plutôt empathique, voire avec une tendance à culpabiliser facilement, le manipulateur retournera chacun de vos légitimes reproches ou remarques contre vous, vous laissant entendre que ce que vous lui dites le fait souffrir ou constitue comme une trahison à votre vieille amitié. Alors même que vous tentez de lui dire que vous-même souffrez de certains de ses comportements.
Si vous êtes quelqu’un de très sincère et mettant l’accent sur la confiance humaine, c’est ce genre de discours que le manipulateur vous tiendra: la grande amitié, la confiance absolue sont alors des valeurs essentielles pour lui… Pour mieux être servi ou dissimuler des comportements très opposés au discours !
L’“enfance difficile”, les “enfants ingrats”, la “malchance” et d’autres formules du style sont leurs préférées. On découvre qu’ils exhibent avec une certaine fierté ces cicatrices émotionnelles et qu’ils finissent même par s’en vanter.
Un « bon » manipulateur recourt rarement au mensonge, ou bien par omission. Il n’emploie pas, non plus, la menace ni la contrainte. Ce qui fait de lui une personne irréprochable, en apparence. Tout son art consiste à tordre une situation, à cerner les faillesde l’autre – la peur, le manque de confiance en soi, l’ultra perfectionnisme, etc
La menace indirecte est une des tactiques auxquels les manipulateurs ont le plus fréquemment recours. Elle a été utilisée et elle est toujours observable chez les grands leaders jusqu’aux petits tyrans domestiques.
Cette tactique consiste à prévoir le pire dénouement possible que l’un de vos comportements peut entraîner.

Les manipulateurs adaptent leurs comportements en fonction de leurs victimes
En bons caméléons, ils passent leur temps à adapter leurs comportements, discours, attitudes en fonction de leurs victimes. Jusqu’à se perdre souvent eux-mêmes. « Ces personnalités sont rarement sereines au quotidien
Sans savoir comment, le manipulateur devient tout à coup une espèce de “guide spirituel” de votre vie. Ils sont extrêmement habiles quand ils disent aux gens comment ils doivent vivre, bien qu’eux-mêmes ne mettent pas en pratique tout ce qu’ils préconisent.
Ils vous donnent des conseils ou ils vous sortent de grandes maximes philosophiques. Ils vous montrent ce que vous devez faire, pas à pas.
Le non verbal
Les mots rapportent un contenu. Un message classique entre un émetteur et un récepteur est constitué d’un fond et d’une forme. Mais les influences du non verbal (les gestes, les mimiques, les attitudes, le regard, la voix, volume, débit, intonation) sont de 80%, certains parlent même de 93%. Cette influence est la plupart du temps inconsciente.
A. Le manipulateur fait de l’écoute aversive, c’est-à-dire qu’il regarde ailleurs pendant que nous parlons. Cette forme de réception est agressive et instaure une sensation de gêne chez le récepteur qui se déstabilise. C’est une stratégie chez le manipulateur qui veut montrer que votre personne ne représente rien d’important
B. Son regard est fuyant ou alors dominateur. Le regard d’une personne affirmée assure un bon contact
C. Le volume de la voix du manipulateur est soit plus fort que celui des autres, soit plus faible selon l’impact qu’il veut avoir sur ses interlocuteurs.
D. Le ton utilisé porte des messages verbaux codés.
E. Ses attitudes corporelles, imposantes ou effacées sont représentatives d’un état. (posture souvent en décalage). Dans tous les cas, il se veut hors norme, hors masse
F. Les gestes du manipulateur sont variables sécurisants, hostiles, ambigus
G. L’expression de son visage ne laisse apparaître que ce qu’il souhaite. Visiblement, il est quelqu’un qui ne se laisse pas impressionner.

D’après Isabelle Nazare-Aga, thérapeute, comportementaliste et cognitiviste, on distingue deux type de manipulateur :
• Le manipulateur séducteur use du charme et des compliments comme arme d’influence pour plaire et faire naître chez l’autre un sentiment plus dangereux que l’admiration : la fascination. (Etymologie latine : « fascinum : charme, maléfice »). La fascination nous réduit, jamais, elle ne nous grandit.
• Le manipulateur altruiste nous donne tout et nous fait tout sans que nous ayons besoin de le demander. Ceci implique implicitement le principe social établi, de réciprocité. Autrement dit, il donne tout, mais on ne peut rien lui refuser ! S’agit-il de s’aider ou céder ?
Le manipulateur est-il conscient de l’être ?
20% le sont et confondent ce pouvoir avec l’intelligence. Ceux-là sont pervers. La plupart cependant ne sont pas des manipulateurs conscients. Ils ne se rendent pas compte des véritables conséquences chez autrui à la perte de l’estime de soi, la confiance en soi, le malaise, le stress extrême, voire la destruction psychique avec répercussions sur le plan psychologique et physique. Ils considèrent dans tous les cas qu’ils n’ont rien à se reprocher.
L’attitude défensive du manipulateur est analogue à celle du paranoïaque. La personnalité de ce type relève de la psychose, caractérisée par la surestimation du moi, la méfiance, la défiance systématique, la susceptibilité, l’agressivité. C’est aux autres qu’elle attribue des intentions, soient mauvaises soient persécutrices.

La PNL, outil de manipulation ?

La PNL est formalisée par des principes appelés des présupposés, et ils sont assez logiques. Parmi eux, « La carte n’est pas le territoire. Chaque personne possède sa propre carte du monde. Il n’y a pas une carte meilleure qu’une autre », « à un certain niveau, tout comportement est sous-tendu par une intention positive ». La PNL s’appuie sur ces principes pour proposer des outils qui vont permettre de s’adapter à la carte de l’autre, par exemple son interlocuteur, à être sensible à sa façon de se représenter le monde et de l’exprimer.
A travers ces outils, la PNL permet sans doute à certains de manipuler, mais plus fondamentalement elle peut favoriser une meilleure compréhension de l’autre, de sa subjectivité et de sa façon de fonctionner. On peut tout autant considérer la PNL comme une méthode d’écoute, de respect, d’humilité et d’amélioration de la communication de tous les jours, aussi bien personnellement que professionnellement. Elle ne remet pas en cause les différences de statuts, les injustices, elle n’essaie pas de nier la difficulté des rapports humains. Elle offre de nouvelles perspectives.
(… à suivre)

DOSSIERS SPÉCIAUX