×

Masturbation féminine : Une pratique encore taboue.

  • Masturbation féminine : Une pratique encore taboue.

Ce terme provient du latin : « manus » (la main) et « stuprare » (souiller)… On comprend mieux pourquoi cet acte a été jugé condamnable pendant de longues années.

Aujourd’hui, les mœurs se libèrent, mais les femmes qui avouent se masturber se font encore rares (45 % des femmes se masturberaient régulièrement). Culpabilité, gêne ? Notre éducation joue un rôle primordial dans notre sexualité. Certains parents interdisent à leurs enfants de se toucher le sexe, engendrant ainsi un blocage. Ce qui peut être plaisir et volupté devient sale et tabou.

DOSSIERS SPÉCIAUX

instagram takipçi hilesi wordpress adult teması meme büyültme hacklink satış e sigara hacklink