×

Mounira Bouzouita, directeur RH chez Total « C’est grâce au coaching que j’ai réalisé tous mes accomplissements »

  • Mounira Bouzouita, directeur RH chez Total « C’est grâce au coaching que j’ai réalisé tous mes accomplissements »

Le 10  mars dernier, dans les locaux de siège Total Tunisie au Lac, Femmes Maghrébines a eu le grand plaisir de rencontrer, dans le cadre de sa série Femmes d’Exception et de la journée internationale des droits des femmes,  Mounira Bouzouita, Directeur des Ressources Humaines chez Total Tunisie et Présidente de L’ARFORGHE (Association des Responsables de Formation et de Gestion Humaine dans les Entreprises). 

Lors de cette rencontre, Mme Bouzouita, la femme qui sait être forte quand il le faut, a su captiver son auditoire en dévoilant, avec son beau sourire habituel, quels ont été les facteurs clés de sa réussite professionnelle et à quel point le travail sur le projet humain et sur la parité professionnelle est important pour le bien-être de l’entreprise et sa pérennité.

 Femmes Maghrébines : Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?

 Mounira Bouzouita : Un parcours très classique : maîtrise en informatique de gestion, puis un DEA en ingénierie des systèmes économiques puis j’ai fait mon doctorat en culture d’entreprise.

 FM : Pourquoi avoir choisi les Ressources Humaines ?

MB : J’ai débuté ma carrière professionnelle avec une première expérience à Nouvelair avec monsieur Aziz Miled (paix à son âme), un grand monsieur qui a découvert ma compétence dans la communication avec le personnel et dans l’organisation et systèmes d’information, dans les ressources humaines j’ai commencé par une formation avec l’institut Laamouri qui m’a permis d’améliorer et de développer mes compétence en matière de ressources humaines et bien évidement j’ai suivi plusieurs cursus en  formations et caoching pour pourvoir accéder à des postes de directeur dans plusieurs établissements pour arriver aujourd’hui  à Total Tunisie. C’est en effet durant cette période que j’ai véritablement appris mon métier que j’adore, j’adore ce travail, persuadée que les entreprises les plus pérennes sont celles où il ya un projet humain solide.

« C’est grâce au coaching que j’ai réalisé tous mes accomplissements »

FM : Quelles sont les qualités nécessaires à l’exercice de votre profession ?

MB : c’est pas facile de dire que je suis directeur des ressources humaines et que je maîtrise tout, on apprend chaque jour dans notre vie.. à mon avis les qualités fondamentales d’un DRH sont :

  • aimer être au contact des collaborateurs
  • apprendre à aimer l’autre
  • écouter et surtout savoir écouter
  • agir et surtout au bon moment
  • la bonne décision
  • faire preuve d’empathie mais aussi prendre du recul pour analyser les informations que l’on reçoit et faire en sorte d’améliorer le bien-être de l’entreprise.

Ce sont des qualités du leadership

FM : Le leadership au féminin

MB : Absolument, c’est la femme qui réussit le plus ce métier, elle écoute mieux, un homme dans La DRH, oui, pour tout ce qui est juridique et les hommes qui ont réussi dans ce métier ont toujours collaboré avec des femmes pour la partie importante « écouter et comprendre le besoin »

FM : Les femmes sont davantage diplômées que les hommes et pour autant, leur ascension professionnelle est plus difficile comment expliquez-vous la sous représentation des femmes sur des postes de décision?

MB : Aujourd’hui, l’égalité homme-femme, on en parle beaucoup,  mais cela n’est pas vrai dans les faits, ceci n’est en fait que le résultat d’un construit culturel, qui s’est basé sur des stéréotypes en termes de genre.

Pour accéder aux postes de décision la femme doit réaliser tout son potentiel, ce qui n’est pas évident, parce qu’elle doit accepter de rentrer tard le soir, elle doit avoir assez de temps, avoir un frère qui accepte le fait qu’elle passe des nuits à l’extérieur de chez-elle et pour réussir sa vie professionnelle et gravir les plus hauts échelons hiérarchiques elle doit aussi avoir un conjoint au profil particulier et une notion de famille qui devait marcher au quart de tour. Alors que les hommes n’ont pas ce dilemme !

Les femmes sont ainsi « enfermées » dans des secteurs soient disant réservés aux femmes comme la santé, l’éducation, le travail, quant aux hommes, ils sont dans le secteur industriel, du transport de la construction.

L’image du manager reste associée aux attributs dits  « masculins ». Ce qui peut expliquer cette sous représentation.

FM : Vous étiez nommée récemment en qualité de Présidente De L’ARFORGHE (Association des Responsables de Formation et de Gestion Humaine dans les Entreprises) quels sont vos objectifs et quel est le taux de représentation de la femme au sein de l’association ?

MB : Dans l’ARFORGHE nous somme à 50% de femmes, notre objectif principal est d’aider le jeune responsable RH qui exerce déjà son métier pour devenir en une période courte un bon DRH de demain.

On est entrain de mettre en place une académie RH « HR Academy » dédiée aux jeunes compétences dans des nouveaux postes RH qui donne des cours en after-work parfaitement adaptés aux besoins. Et surtout ce qui est pratique et tout ce qui est outils RH.

FM : Le 14 février dernier, Total Tunisie a reçu le prix de l’« Egalité Professionnelle en Tunisie » quelles sont les actions menées par Total Tunisie quels sont les efforts fournis dans la lutte contre la discrimination du genre et la promotion de la parité professionnelle ?

« la première laveuse en Tunisie dans les stations de service est recrutée chez Total »

MB : Dans les sociétés pétrolières les postes sont habituellement connus et reconnus pour être à vocation masculine, chez Total Tunisie notre objectif est d’accélérer la mixité en aidant les femmes qui le souhaitent  à prendre toute leur place et à accéder à des professions dites « masculines »

Pour ce faire, nous avons fourni un grand effort pour convaincre leur famille et féminiser bien évidement les métiers dites « pour hommes ». Nous avons recruté des femmes là où on ne les attend pas, dans des postes d’ingénieurs, de cadres supérieurs, des pompistes, des jeunes filles qui vont d’ailleurs laver les voitures et bien d’autres opportunités encore.

Les femmes sont présentes dans pratiquement tous les métiers chez Total Tunisie, nous sommes à 1/3 de femmes entre, ingénieurs, managers, directeurs et cadres. Nous comptons 15 femmes entre pompistes et laveuses.

Nous travaillons actuellement sur la formation et le coaching des femmes pour avoir les compétences et le profil du poste chef de site. Une formation continue sur deux ans.

Ce prix vient donc récompenser les efforts mis en place par Total Tunisie dans la lutte contre la discrimination du genre et la promotion de l’égalité professionnelle. Total group est fier de notre filiale (en Tunisie) pour ce qu’on a réalisé en matière de parité professionnelle notamment dans l’accompagnement des jeunes femmes en recherche d’emploi.

FM : Parlez nous du partenariat Total Tunisie-FACE 

MB : Un partenariat signé en mars 2015 avec FACE – Fondation Agir contre l’Exclusion –Total Tunisie qui vient consolider notre engagement en faveur du projet de  « Promotion de l’égalité professionnelle femmes-hommes en Tunisie ». Nous notre objectif est d’apporter un soutien aux actions entreprises en matière de la formation et de coaching par la Fondation qui visent à obtenir une égalité complète entre hommes et femmes.

FM : A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, vous avez réuni les femmes de Total dans un cadre agréable autour d’un petit déjeuner en toute beauté marqué par la présence des Laboratoires SVR, parlez-nous de l’ambiance et des thèmes abordés entre vous les femmes. 

« Nos collègues nous ont dit  « sans vous c’était vide » et c’est ce qu’on voulait »

MB : Le bien-vivre de l’entreprise est de plus en plus à la mode, le groupe Total en a fait une stratégie innovante pour que le personnel se sent motivé. Dans ce cadre et à l’ occasion de la journée internationale des droits des femmes. La matinée du 8 mars a était dédiée à la beauté et aux échanges entre femmes, nous étions 54 femmes, le tout réunies dans la convivialité autour d’un petit déjeuner au lac, tout n’est que joie et beauté dans un cadre différent du milieu de l’entreprise puisque la rencontre a reçu la visite des laboratoires SVR et Filorga.

« je suis belle, m’occupe de moi et je continue à être performante »

Cette matinée là, on a parlé que beauté, la femme a à gérer plus son temps que l’homme « je suis belle, m’occupe de moi et je continue à être performante ».  Et je ne vous cache pas notre absence s’est fait sentir au sein du groupe, nos collègues nous ont dit  « sans vous c’était vide » et c’est ce qu’on voulait (avec un beau sourire de fierté)

FM : Avez-vous des conseils éventuels à donner à une étudiante qui aimerait exercer votre fonction ?

MB : Les voici en rafale :

  • La confiance en soi
  • La patience
  • La persévérance : faut jamais baisser les bras
  • Etre positive
  • Ne pas compter sur sa beauté, faut compter sur les diplômes, les compétences et surtout le savoir-faire
  • Ne pas rater aucune occasion de stage
  • Apprendre et surtout lire
  • Etre audacieuse

Propos recueillis par Monia Ouerghi

DOSSIERS SPÉCIAUX

wso shell asyali kizlar sex porno escort bayan telefonlari kizlik bozma porno doviz hesapla +18 filmler jigolo sitesi maltepe bayan escort porno video temizlik şirketleri
instagram takipçi hilesi wordpress adult teması meme büyültme hacklink satış e sigara hacklink