×

Bochra Bel Hadj Hmida dans un entretien exclusif à Femmes Maghrébines : Loin, très loin de la politique !

  • Bochra Bel Hadj Hmida dans un entretien exclusif à Femmes Maghrébines : Loin, très loin de la politique !

 

 Militante de première heure, Bochra Bel Hadj Hmida a enchaîné les batailles pour une Tunisie meilleure. Maître Bel hadj Hmida a été l’une des fondatrices phares de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates et l’une de ses présidentes, l’avocate s’est lancée, au lendemain de la Révolution de janvier 2011, dans une carrière politique qui lui a récemment permis de décrocher un siège au sein du Parlement tunisien. Dans cet entretien, nous avons essayé d’éloigner Bochra Bel Hadj Hmida du monde la politique pour découvrir l’humain caché par la personnalité publique…

 

 

Si vous n’étiez pas avocate et politicienne, quelle carrière auriez vous embrassée ?

Si j’avais eu une belle voix, je n’aurais pas raté une carrière de chanteuse. Sinon, je me serais orientée vers le monde des acteurs, j’aurais été une actrice sans aucun doute.

-Quels sont vos acteurs tunisiens préférés ?

J’aime beaucoup Jallila Baccar, Kamal Taouati, Fatma Saidane et Mohamed Driss.

-Considérez-vous que vous avez réussi à réussir tous vos objectifs ?

Je n’ai jamais rien pu obtenir facilement. Je me suis toujours tuée à la tâche que ce soit au niveau de mes études, de ma carrière d’avocate, de politicienne ou même sur le plan personnel. Mener des combats nous fait toujours avancer dans notre vie mais à un moment, cela devient frustrant. Même au niveau de mon mouvement, au moment de finaliser les listes électorales, j’ai peiné à décrocher ma place à cause de quelques-uns qui refusaient de voir une femme décrocher la deuxième place dans une liste aussi importante que celle de Tunis 2. Mais ce que je peux vous dire c’est qu’aujourd’hui, je n’ai aucune amertume ni regret.

-Si on vous disait ‘et si c’était à refaire ?’, quelle est la chose à laquelle vous pensez en premier ?

Je me serais sans doute mieux occupée de moi-même.

-Sur le plan personnel vous voulez dire ?

Sur le plan personnel, mon physique, ma santé etc. Tous mes frères et sœurs sont des sportifs sauf moi, je n’ai jamais pris le temps de faire du sport, je n’ai jamais eu le temps de le faire. Quand je rentre d’un voyage, je me dis mais pourquoi je n’ai rien pris pour moi ? Maintenant que j’en suis consciente, j’essaie de me rattraper un peu, mais ce n’est pas toujours évident.

Vous-avez eu plusieurs succès dans votre parcours, et vous avez certainement eu à traiter avec la jalousie des autres, comment avez-vous réussi à surmonter cela ?

Figurez-vous que je n’ai jamais réussi à détecter la jalousie instinctivement. A chaque fois c’est la même chose, les personnes changent radicalement de comportement avec moi, sans explication. Dans ces moments, j’en parle à ma meilleure amie qui m’ouvre les yeux en m’expliquant que la méchanceté en question provient de la jalousie. J’ai vécu des incidents horribles vous savez. Par moment, j’aide des personnes et contrepartie je reçois de la méchanceté gratuite. Et le pire, c’est que je ne comprends jamais que cela provient de la justice. Moi quand je vois des personnes qui excellent dans n’importe quel domaine, je ne peux m’empêcher de les féliciter et de les encourager pour faire plus. Et le plus important dans tout, je n’ai jamais senti que j’ai un truc pour lequel les autres peuvent m’envier. La seule chose que j’envie aux autres c’est le fait qu’ils puissent manger sans grossir !

-A quel moment vous avez commencé à être attirer par la politique ?

A vrai dire, je n’ai jamais été attirée par la politique quand cette dernière se lie aux partis. Il y a dix ans, je disais que je n’adhérerais à aucun parti sauf Ettakatol. Après la Révolution, j’ai discuté avec beaucoup de personnes avant de pouvoir faire le pas et m’engager au sein d’un parti politique.

-On dit souvent que vous êtes l’une des rares politiciennes à avoir gardé un positionnement assez équilibré et fidèle à votre parcours, quel est votre secret ?

Le jour où j’ai décidé de faire de la politique, j’ai tout fait pour réaliser des concessions sans céder sur les valeurs. Je n’ai jamais défendu une position prise par mon parti que je ne partage pas. J’ai défendu Jabeur Mejri et Amina Femen. Cela a beaucoup dérangé des membres de Nidaa Tounes mais j’avais tenu bon. Je profite de cet entretien pour clarifier un point très important dans l’affaire d’Amina : elle n’a jamais été arrêtée pour avoir enlevé ses vêtements en public. Amina a été arrêtée et jugée pour avoir tagué un mur devant les membres d’Anssar Al Chariâa, organisation récemment classifiée comme étant terroriste, et pour avoir défendu une femme victime de violence.

Par Ghalia Ben Brahim

DOSSIERS SPÉCIAUX

Böcek ilaçlama konusunda oldukça olumlu işlere imza atmış bir firmadan bahsedeceğim. böcek ilaçlama haşere ilaçlama fare ilaçlama karınca ilaçlama halı yıkama evden eve nakliyat bmw yedek parça mercedes yedek parça seo nedir seo analiz googlede üst sıraya çıkma gibi kesin sonuçlarla seo çalışmasında kaliteli hizmet veren hacklink adresi www.profseo.co dur. evden eve nakliyat böcek ilaçlama paykasa paykasa bozdurma aradığınız bütün kelimeler sadece burda. instagram takipçi hilesi bypass shell halı yıkama hacklink satış wso shell hacklink
instagram takipçi hilesi wordpress adult teması meme büyültme hacklink satış e sigara hacklink